Netflix et Disney+ : une croissance au ralenti après une année 2020 exceptionnelle

Par Olivier Sancerre Modifié le 17 mai 2021 à 11h51
Netflix Disney Abonnements 2
14%Au premier trimestre, Netflix a enregistré une croissance de 14% pour ses abonnés.

Compagnons des longues journées passées à la maison en 2020, les grands services de streaming vidéo accusent désormais le coup alors que le retour très progressif à la normale est enclenché.

Y a-t-il une vie après la crise sanitaire ? C'est la question délicate à laquelle devront répondre Netflix et Disney+, les deux plus grandes plateformes mondiales de vidéos à la demande sur abonnement (sVOD). Les deux services de streaming accusent une baisse de la croissance des abonnés au premier trimestre. Netflix a annoncé avoir atteint 208 millions de clients fin mars, un chiffre en croissance de 14% par rapport à l'année précédente à la même époque. Loin des prévisions de l'entreprise qui tablait sur un total de 210 millions. Quant à Disney+, on atteint les 103,6 millions d'abonnés, un volume là aussi bien éloigné du consensus des analystes (109 millions).

Loin des prévisions

Le patron de Disney, Bob Chapek, a toutefois tenu à relativiser la déception, en rappelant que le service de sVOD avait recruté 29,9 millions de clients durant les six premiers mois de l'année fiscale du groupe. Par ailleurs, Disney+ a franchi le seuil des 100 millions de clients en 16 mois, contre… 10 ans pour le grand rival Netflix ! La soudaine montée en puissance de Disney+ est largement le fait des mesures de confinement l'an dernier. Les analystes s'accordent toutefois à dire que Netflix pourrait sortir vainqueur à terme, grâce aux contenus exclusifs.

Le contenu prime avant tout

Si les sorties de nouveautés ont dû ralentir ces derniers mois en raison de la pandémie, la cadence va aller en s'accélérant avec le retour à la normale pour les productions. Netflix investit des dizaines de milliards de dollars dans la création de contenus. Du côté de Disney+, c'est moins garni malgré l'apport à venir de plusieurs séries et contenus Marvel. Disney doit également faire face à d'autres défis, que ce soit pour l'activité cinéma ou ses parcs d'attraction.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis