Netflix veut-elle se faire racheter par Microsoft ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 juillet 2022 à 7h01
Microsoft Cnil Danger Vie Privee Risque Procedure Donnees
66%L'action Netflix a chuté de plus de 66% en six mois.

Google a Youtube, Apple détient Apple TV+, Disney a Disney+, Amazon offre Amazon Prime Video… Et tandis que Facebook tente de faire adopter ses plateformes vidéos, Microsoft fait office d’outsider. Le géant de Redmond n’a pas vraiment en main de plateforme vidéo à la demande ou de réseau social qui puisse faire l’affaire. Alors quand le géant Netflix annonce un partenariat avec Microsoft dans la publicité, forcément, les rumeurs vont bon train.

L’offre Netflix avec publicité gérée par Microsoft

L’affaire qui a permis d’imaginer le scénario en question est l’annonce officielle du partenariat entre Netflix et Microsoft concernant l’offre Netflix avec publicité. La plateforme de SVOD n’a pas fait les choses comme les autres : au lieu de gérer les publicités en interne, elle s’est associée à Microsoft. Un rapprochement qui pourrait cacher bien d’autres projets.

Laura Martin, analyste chez Needham, s’est penchée sur ce partenariat un peu étonnant. Elle estime que la décision a été prise dans les plus hautes sphères des deux entreprises : Reed Hastings, PDG de Netflix, a été dans le Conseil d’administration de Microsoft de 2007 à 2012. Les dirigeants se connaissent donc plus que bien, et le partenariat Microsoft-Netflix pourrait être bien plus qu’un simple contrat de sous-traitance.

Un rachat de Netflix par Microsoft à venir ?

Selon Laura Martin, ce ne serait là que la première étape d’une opération bien plus importante qui pourrait être dans les cartons chez Microsoft : le rachat pur et simple de Netflix. Une opération qui pourrait ne survenir que dans plusieurs années, mais qui aurait l’avantage de répondre à des problématiques inhérentes aux deux entreprises.

D’un côté, Netflix fait face à une concurrence de plus en plus accrue qui a conduit, en 2021, à la première perte d’abonnés de son histoire. Une annonce qui a fortement fait chuter l’action en Bourse, les investisseurs s’inquiétant de la fin d’un modèle viable. Depuis le début de l’année 2022, la capitalisation de Netflix a fondu de plus de deux tiers.

De l’autre côté, Microsoft est une des rares entreprises en mesure de racheter Netflix. Le groupe détiendrait plus de 125 milliards de dollars en cash, soit plus que la valeur de Netflix (82 milliards début juillet 2022). Et racheter Netflix permettrait à Microsoft de palier à l’absence de service dédié à la vidéo à la demande.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio