Nouvelle commande géante pour Airbus en Chine

Par Olivier Sancerre Modifié le 4 juillet 2022 à 8h34
Airbus Contrat Geant Chine 1
37 MILLIARDSLe prix catalogue de cette commande est de 37 milliards de dollars.

Airbus a signé un très gros contrat avec un groupement de compagnies aériennes chinoises. Le prix catalogue de la commande, près de 300 avions, donne le vertige.

Airbus peut se frotter les mains. Le constructeur européen a encore fait gonfler le carnet de commandes de sa gamme d'A320 avec la bagatelle de 292 avions supplémentaires vendus à la société d'État chinoise Casc (China Aviation Supplies Holding Company), qui va ensuite les confier à des compagnies aériennes locales : China Eastern va recevoir 100 appareils, China Southern 96 avions, Air China 64 et Shenzhen Airlines 32. Ce sont des A320neo et A321neo, ce dernier ayant une portée plus longue et pouvant transporter davantage de passagers.

Premières unités livrées en 2023

Le prix catalogue de cette commande monstre se monte à 37 milliards de dollars, mais il ne fait guère de doute que Casc a obtenu un généreux rabais. Les premières unités seront livrées dès l'année prochaine, les livraisons devant s'étaler jusqu'en 2027. Actuellement, la Chine subit toujours les soubresauts de sa lutte acharnée contre les contaminations au Covid-19. Mais « ces commandes démontrent la dynamique de la reprise et les belles perspectives du marché chinois de l'aviation », selon Airbus.

Un énorme marché intérieur

L'avionneur européen estime que le marché chinois aura besoin de 11.000 avions d'ici à 2040. Le pays a surtout besoin de moyen-porteurs comme l'A320 pour assurer ses lignes intérieures. Par ailleurs, Pékin veut réduire ses émissions de gaz à effet de serre et cette famille d'appareils consomme de 20 à 25% de moins que la précédente famille. Airbus va devoir mettre les bouchées doubles pour livrer tous ces avions : à partir de 2025, la production devrait être de 75 A320 par mois, contre 45 cet automne.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.