Le Nutella croque les Délichoc

Par Olivier Sancerre Modifié le 27 novembre 2016 à 22h24
Ferrero Delacre 1
82%Ferrero détient 82% du marché français des pâtes à tartiner.

Ferrero, le roi italien de la pâte à tartiner au chocolat, veut s’offrir les biscuits Delacre. Ce serait l’alliance du Nutella avec les biscuits Délichoc et Sprits !

L’offre d’acquisition, dont les détails n’ont pas transpiré, date en fait du mois de juillet. Mais Ferrero veut maintenant accélérer le pas et va tenter d’arracher un accord avant la mi décembre. Delacre, qui possède aussi les Cigarettes russes, fête cette année ses 125 ans. L’entreprise belge, qui possède une usine à Nieppe dans le nord de la France, est la propriété du groupe turque Yildiz depuis l’achat en 2014 de United Biscuits. Ce dernier avait acquis Delacre en 1998.

Un marché du biscuit qui intéresse Ferrero

Avec cette acquisition, Ferrero se replacerait sur le marché du biscuit alors que son catalogue est majoritairement composé de produits chocolatés (Nutella, œufs Kinder…). Elle permettrait aussi au groupe italien basé dans le Piémont de repartir à l’assaut du marché nord américain avec des marques haut de gamme. Ferrero y est en concurrence avec Lindt et Godiva et rencontre de nombreuses difficultés pour s’implanter durablement.

Vente à la découpe chez Yildiz

Du côté de Yildiz, l’affaire parait bien partie. Le mastodonte entend conserver les marques susceptibles de gagner des parts de marché à l’étranger ; Delacre est surtout connu en France et en Belgique. BN, autre marque très connue dans l’Hexagone détenue par United Biscuits, serait aussi en vente. Cette fois, c’est l’entreprise hollandaise Continental Bakeries qui serait intéressée.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis