Ouverture des magasins le dimanche : les députés votent la création de «zones touristiques internationales»

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 16 février 2015 à 11h01
Grandsmagasins
100 000L'ouverture des magasins le dimanche pourrait créer 100 000 emplois selon certaines estimations.

On ne se cassera plus le nez à la vitrine d'un grand magasin un dimanche, ni tard le soir en sortant du bureau pour quelques emplettes. Les députés ont voté une des dispositions phares du projet de loi Macron: la création de "zones touristiques internationales".

Avenue Montaigne, place Vendôme, Champs Elysées...

Dans ces zones spéciales, les magasins pourront rester ouverts le dimanche, et le soir jusque minuit. Actuellement, les magasins ne sont autorisés à ouvrir que cinq dimanches par an, y compris dans les zones très touristiques où les foules de consommateurs en goguette se pressent le dimanche aussi.

Par ailleurs, si la loi Macron est votée demain, l'ensemble des magasins en France pourra ouvrir douze dimanches par an.

A Paris, les zones concernées seront les Champs-Elysées, l'avenue Montaigne, la place Vendôme, une partie de la rue Saint-Honoré, une partie du quartier Saint-Germain, et le boulevard Haussmann. D’autres villes seront concernées par cette nouvelle mesure, comme certains quartiers de Nice, Cannes et Deauville.

Des volontaires au travail ?

D’après le ministre Emmanuel Macron, il en va de "l'activité et de la croissance française".

Les salariés devront être volontaires pour effectuer ces heures de travail. Et ils recevront un salaire revalorisé en conséquence. S’ils travaillent le soir, entre 21h et minuit, ils verront leur paie doubler, leurs éventuels frais de transport et de garde des enfants remboursés.

D’après un rapport du Conseil d'analyse économique, l'extension des horaires d'ouverture des commerces aurait "un effet positif et significatif sur l'emploi, compris entre 3 et 5% de l'emploi du secteur". En 2013, le chiffre de 100 000 emplois créés circulait.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis