OVH visé par des demandes d’indemnités après l’incendie de mars 2021

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 7 janvier 2022 à 14h28
Incendie Ovh Demande Indemnites
1,9 million d'eurosLe plus gros préjudice subi par une entreprise lors de l'incendie du datacenter de Strasbourg s'élève à 1,9 million d'euros

En mars 2021, un gigantesque incendie avait frappé une installation de datacenters de l’entreprise OVHCloud à Strasbourg et avait mis à l’arrêt des dizaines de milliers de sites Internet.

56 sociétés demandent des indemnités

Dans la nuit du 9 au 10 mars 2021, un incendie s’était déclenché dans un datacenters d’OVHCloud abritant plus de 14.000 serveurs. Ce sont près de 120.000 services qui ont été affectés par l’incendie. Pour les préjudices subis, 56 sociétés clientes d’OVH au moment des faits, lancent une action en justice afin de réclamer des indemnités pour les préjudices subis auprès de l’entreprise de Cloud française.

Cette action collective en justice regroupe « une majorité de PME et de TPE », explique Maître Dakos, avocat chez Ziegler & Associés, travaillant sur le dossier. « On a aussi quelques grands groupes industriels basés à l’international. On a aussi un groupe du CAC 40 et une administration. On va démontrer dans notre recours qu'OVH aurait pu prendre des mesures, des dispositifs: extincteur automatique, des dispositifs de préventions », explique l’avocat.

Des dizaines de millions d’euros de préjudice

Selon la taille des sociétés et les services ayant été touchés par l’incendie du datacenter de mars 2021, le montant des indemnités demandées varie. Mais selon l’avocat, elles s’élèvent à plusieurs dizaines de milliers d’euros. En revanche, les préjudices subis par les entreprises sont nettement plus élevés. Ils « s’échelonnent entre 10.000 euros et 1,9 million d’euros et au total on est sur des sommes considérables de plusieurs millions, voire dizaines de millions d’euros », explique Maître Dakos.

De son côté, OVH ne souhaite pas communiquer à propos de cette affaire sans plainte et sans avoir pris connaissance du dossier au préalable. Pour le groupe de Cloud français, les contentieux « sont très rares ». Après l’incendie, OVHCloud aurait proposé des accompagnements aux clients concernés ainsi que des « gestes commerciaux ».

Laisser un commentaire

* Champs requis