La paix à portée de main ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 30 mars 2022 à 10h10
Inflation France Insee Guerre 1
5,8%L'inflation en zone euro a été de 5,8% en février 2022.

Je vais insister dès le départ. Dans cette guerre, la propagande est de tous les côtés et dans tous les sens. Il n’y a là rien que de très compréhensible et d’évident. On ne gagne pas une guerre sans coups tordus ou manipulations, sans intoxications de l’adversaire ni bluff. Toutes les informations doivent donc être prises avec beaucoup de recul et il faut savoir éliminer le bruit de fond pour discerner l’essentiel.

« L’armée russe annonce relâcher la pression sur Kyiv et Tchernihiv. La Russie va radicalement réduire son activité militaire en direction de Kyiv et Tchernihiv en Ukraine, après des pourparlers russo-ukrainiens «substantiels» à Istanbul, ont indiqué mardi des négociateurs russes. «Les négociations sur un accord sur la neutralité et le statut non-nucléaire de l’Ukraine entrant dans une dimension pratique […], il a été décidé, pour accroître la confiance, de réduire radicalement l’activité militaire en direction de Kyiv et Tchernihiv», a déclaré à Istanbul le vice-ministre russe de la Défense, Alexandre Fomine. Le chef de la délégation russe, Vladimir Medinski, a, lui, fait état de «discussions substantielles». »

Pour beaucoup d’observateurs militaires, cela cache une forme de déroute militaire de l’armée russe. Côté ukrainien, certains parlent de pertes énormes avec 15 000 morts côté russe, alors que la Russie confirme 1 500 morts. Il circule de l’autre côté des vidéos de tas de cadavres du bataillon AZOV tués par les Russes, et quand je parle de tas, ce n’est pas une formule littéraire, c’est au pied de la lettre. Je vois aussi ces colonnes de chars russes détruites, mais finalement assez souvent les mêmes images… Pour l’Otan, le bilan des pertes côté russe serait de 8 000 à 15 000. Difficile donc de savoir si c’est la Bérézina pour l’armée russe.

« L’armée russe a atteint ses cibles et va se concentrer sur le Donbass, selon le ministre russe de la Défense. Son absence d’apparition publique depuis des jours avait entraîné des rumeurs sur son état de santé et ses liens réels avec le président russe Vladimir Poutine. Après une intervention samedi, le ministre de la Défense russe Sergueï Choïgou a une nouvelle fois pris la parole ce mardi. Il a assuré que Moscou allait désormais se concentrer sur la «libération» de la région du Donbass. «Le potentiel de combat des forces armées ukrainiennes a été considérablement réduit, ce qui nous permet de concentrer notre attention et nos principaux efforts sur la réalisation de l’objectif principal, c’est-à-dire la libération du Donbass», a déclaré Choïgou, selon des propos rapportés par l’agence russe Interfax. Le ministre de Défense a ajouté qu’une «assistance humanitaire» était apportée par la Russie aux territoires séparatistes de Louhansk et Donetsk. «Pas moins de 684 opérations humanitaires ont été réalisées, et 6 079 tonnes de marchandises ont été fournies à 210 localités peuplées», a précisé Choïgou. Le ministère russe a par ailleurs annoncé réduire «radicalement» son activité militaire dans les régions de Kyiv et Tcherniguiv en Ukraine ».

C’est dans ce contexte que les négociations entre Russie et Ukraine peuvent reprendre en Turquie.

La paix est évidemment éminemment souhaitable tant les destructions matérielles sont énormes et les pertes humaines effroyables.

Il n’en fallait pas plus aux marchés boursiers pour « acheter » la paix, comme ils ont acheté la « vaccination ».

De la même manière que la vaccination n’allait pas être la porte de sortie miraculeuse espérée, nous pouvons d’un point de vue analytique dire que la paix en Ukraine ne sera pas la sortie de crise définitive tant espérée et notre retour au monde d’avant.

Le monde d’avant en réalité, nous échappe. Chaque jour il s’éloigne un peu plus.

D’ailleurs assez rapidement les Américains ont rapidement douché les espoirs de paix.

Guerre en Ukraine : Washington ne voit pas de signes du « réel sérieux » de Moscou dans les négociations

« Les Etats-Unis doutent encore du « réel sérieux » de la Russie dans les négociations avec l’Ukraine, a affirmé mardi 29 mars le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. Plus tôt, les négociateurs des pourparlers entre la Russie et l’Ukraine à Istanbul ont estimé que les échanges entre les deux camps ont été « substantiels ». Mais sur le terrain, les forces russes continuent pour le moment leurs actions militaires. « Il y a ce que dit la Russie et ce que fait la Russie. Nous nous concentrons sur ce qu’elle fait », a avancé Antony Blinken, estimant que les Ukrainiens négocient avec « un pistolet littéralement sur leurs têtes ». Suivez notre direct ».

Car bien évidemment la paix en Ukraine ne sera qu’un élément d’une négociation bien plus large, bien plus vaste, portant sur l’organisation du Nouvel Ordre Mondial et sur la place de chacun dans cette nouvelle organisation du monde.

La Chine n’a pas encore obtenu ce qu’elle souhaitait.

La Russie, sanctionnée de manière extrême se servira des armes et de son armée pour desserrer l’étau qui lui est imposé.

Ce que je veux vous dire c’est que bien entendu, voir les canons se taire est toujours une bonne nouvelle, mais la fin de la guerre en Ukraine, dans tous les cas, ne sera pas la fin de la guerre, car l’Ukraine n’est qu’une petite bataille d’une guerre bien plus grande et cette guerre est un peu l’arbre qui cache la forêt.

Tic-tac, Tic-tac…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.