Locations touristiques : les amendes pleuvent sur les propriétaires parisiens

Par Anton Kunin Modifié le 23 août 2018 à 9h34
Airbnb Assignation Paris Enregistrement 2
1,3 millions d'euros1,3 million d'euros d'amendes ont été infligées depuis janvier 2018 aux propriétaires parisiens en infraction.

Les propriétaires qui mettent en location un logement pour de courtes durées sans avoir accompli les démarches nécessaires risquent gros. À Paris, 1,3 million d’euros d’amendes ont été infligées depuis janvier 2018.

Paris : 30 agents assermentés contrôlent les locations touristiques

Pour louer un logement sur Airbnb, il vaut mieux être dans les clous. Les amendes continuent de tomber à Paris, et leur rythme s’accélère : entre début janvier et le 15 août 2018, les propriétaires ne respectant pas les règles ont dû débourser 1,38 million d’euros au titre d'amendes. C’est même plus que le montant infligé sur l’ensemble de l’année 2017 (1,3 million d’euros).

Selon Ian Brossat, adjoint au logement (PCF) à la Mairie de Paris, interrogé par RTL, si une telle somme a pu être atteinte, c’est grâce au renforcement des contrôles depuis début 2018. Les agents assermentés de la Mairie de Paris, au nombre de 30, « ont multiplié les opérations coup de poing ». Depuis 2016, 13 500 logements ont été contrôlés.

Paris : 1 location touristique sur 4 n’a jamais été contrôlée

Mais ces 13 500 logements ne sont qu’une goutte d’eau dans une ville come Paris, qui compte 60 000 logements loués sur le seul site Airbnb. Pour choisir ses « cibles », la brigade d’Ian Brossat privilégie les « multipropriétaires », à savoir les personnes qui louent plusieurs logements sur une plateforme. C’est cette catégorie de propriétaires qui est la plus susceptible de devoir transformer le logement en hébergement hôtelier, une démarche qui s’accompagne du versement à la municipalité d’une d’une certaine somme, servant à compenser la diminution du parc de logements classiques.

Pour rappel, si vous louez votre résidence principale, vous devez obtenir un numéro d’enregistrement auprès de votre mairie, la durée de cette location ne doit pas dépasser 120 jours par an, et vous êtes redevable de la taxe de séjour.

Laisser un commentaire

* Champs requis