2015 : l’ordinateur à Papa dépassé par les tablettes

Par Olivier Sancerre Modifié le 28 mai 2013 à 23h55

Les bons vieux ordinateurs n'ont plus la cote, aussi bien les portables que les machines de bureau. L'institut d'analyses IDC livre les résultats d'une étude annonçant que dès 2015, les ventes de tablettes auront dépassé, et largement, celles des ordinateurs traditionnels.

Ce changement de garde sera sensible dès cette année, puisque les tablettes de toutes catégories passeront devant les ordinateurs portables. Depuis 2010 et le lancement de l'iPad de première génération, la croissance de ces produits tactiles est sans commune mesure avec celle des PC classiques. En 2013, alors que le marché de l'ordinateur devrait au mieux rester stable, celui des tablettes explose : +58,7% par-rapport à 2012, soit 229,3 millions d'unités.

La tablette remplit aujourd'hui la plupart des fonctions de base d'un ordinateur : e-mail, surf sur le web, jeu vidéo, et même gestion bureautique. La facilité d'usage (tout tactile) et les innombrables applications disponibles font le reste, ce d'autant que les prix des logiciels sont particulièrement peu élevés.

Si Apple a véritablement lancé le segment des tablettes avec l'iPad, ce sont surtout les produits concurrents sous Android qui devraient profiter de cette croissance. Malgré la mise sur le marché d'un iPad mini à 339 euros, la plupart des tablettes Android est proposé à 200 euros et moins. En période de crise, ce genre d'argument fait toujours mouche !

D'ailleurs, ce sont les modèles de 8 pouces et moins, de type iPad mini ou Nexus 7 (Google) qui seront les plus populaires en 2017 (elles représenteront 57% du marché). Quoi de plus normal, ce sont également les moins chères. Les tablettes de type iPad Retina (9,7 pouces) et celles comprises entre 8 et 11 pouces ne compteront plus que pour 37% du marché.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.