Pas de baisse des taxes carburants mais du plus pour la transition écologique

Par Olivier Sancerre Modifié le 14 février 2022 à 11h38
Taxes Carburants Transition Ecologique 1
5 MILLIARDS10 centimes de moins sur le litre d'essence revient à un manque à gagner de 5 milliards d'euros pour l'État.

Les automobilistes ne devraient pas bénéficier d'un répit dans les prochains jours à la pompe : les prix ne cessent d'augmenter, tandis que Bruno Le Maire a de nouveau dit qu'il ne voulait pas réduire les taxes sur les carburants.

Il n'est toujours pas question de baisser les taxes sur les carburants, malgré la flambée des cours et les propositions de plusieurs candidats à l'élection présidentielle. Bruno Le Maire s'inscrit en faux : sur CNews, le ministre de l'Économie a rappelé que la baisse de la fiscalité sur l'essence ou sur le diesel coûtera des « dizaines de milliers d'euros à l'État » et se verra « assez peu » dans la poche des Français. Bercy a en effet calculé qu'une baisse de dix centimes sur le litre de carburant reviendrait à priver les finances publiques de 5 milliards d'euros de recettes fiscales, à un moment où l'État a besoin d'argent pour combler les déficits liés à la gestion de la crise sanitaire.

Fléchage des recettes fiscales

En revanche, Bruno Le Maire s'est dit prêt à étudier le fléchage des taxes pesant sur les carburants vers le financement de la transition écologique. « Est-ce qu’on veut vraiment baisser les taxes sur les énergies fossiles ? Est-ce que c’est vraiment la bonne politique pour nous aider à accélérer la transition écologique ? », a-t-il demandé. Le locataire de Bercy accepte de s'engager pour que les recettes fiscales issues des énergies fossiles soient redirigées vers la décarbonation de l'économie. Il en a d'ailleurs obtenu le feu vert auprès du Conseil des prélèvements obligatoires (CPO).

Financer la transition écologique

Le CPO a en effet indiqué la semaine dernière que la règle budgétaire de non-affectation des recettes pourrait effectivement évoluer pour financer la transition écologique. L'idée étant de rendre la fiscalité environnementale plus acceptable pour les Français. « Je suis prêt à regarder cette idée-là », a affirmé Bruno Le Maire, « et dire désormais que tout euro gagné sur les énergies fossiles – par une taxe, la TVA ou par quelque fiscalité que ce soit – ira directement, exclusivement et totalement à la transition écologique ».

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Pas de baisse des taxes carburants mais du plus pour la transition écologique»

Laisser un commentaire

* Champs requis