Pass sanitaire : la SNCF ne fera pas de cadeaux dès le 9 août 2021

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 30 juillet 2021 à 9h25
Grille Tarifaire Sncf Simplicite 2
100%Les billets de train seront 100% remboursés en cas de test positif à la Covid-19.

Gabriel Attal a estimé, le 28 juillet 2021, que le Pass sanitaire en France pourrait entrer en vigueur pour les restaurants, les hôpitaux mais aussi les transports, le 9 août 2021. Le gouvernement n’attend en effet que l’aval du Conseil d’État et du Conseil constitutionnel pour promulguer la loi et publier les décrets qui y sont relatifs. La SNCF est prête.

9 août 2021 : sur les trains, les contrôles auront lieu

Le porte-parole du gouvernement a néanmoins souligné, à la sortie du Conseil des ministres du 28 juillet 2021, qu’il sera question d’une période de « rodage » d’environ une semaine, pour permettre aux professionnels comme aux clients de s’adapter aux nouvelles mesures sanitaires. Les Français auront donc jusqu’au 16 août environ pour se glisser entre les mailles du filet, les autorités faisant preuve de pédagogie.

Mais ce ne sera pas le cas dans les trains : Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a annoncé jeudi 29 juillet 2021 que dans les trains la période de rodage n’aura pas lieu. Le Pass sanitaire sera contrôlé dès « le jour où la loi sera en vigueur », donc le 9 août 2021 si les prévisions du gouvernement sont exactes. « Il y a une loi et on est là pour appliquer la loi. On sera prêts. »

Tous les voyageurs ne seront pas contrôlés

Mais Jean-Pierre Farandou est également conscient que ses équipes ne seront pas en mesure de contrôler tout le monde. Les contrôles seront « massifs » mais pas « exhaustifs » a-t-il précisé. « Parce qu’on ne sait pas faire, tout simplement. »

Logiquement, les TGV, concernés par le Pass sanitaire, seront les plus simples à contrôler, car souvent le billet est contrôlé avant l’accès au train, surtout dans les gares de départ. Contrôler le Pass sanitaire en même temps ne devrait pas poser un problème. Pour les Intercités, par contre, ce sera une autre paire de manches (les TER n’étant pas concernés par la mesure).

Ainsi, le PDG de la SNCF confirme que les contrôles se feront « plutôt au sol, pas loin des portillons d’embarquement quand il y en a », mais aussi à bord, où, pour éviter des altercations et agressions, les contrôleurs seront accompagnés par les agents de la sécurité ferroviaire. Des « contrôles à l’arrivée » pourront également survenir.

« On a 21 grandes gares, qui font 70 % du trafic TGV. Ces gares-là seront particulièrement traitées », a-t-il expliqué.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis