Y aura-t-il seulement de l'essence cet été ? L'alerte de l'Agence Internationale à l'Energie sur la pénurie de carburant !

2 EUROS
Début mai 2022 le prix des carburants en France a frôlé les 2 euros le
litre malgré la mesure gouvernementale.

C’est un article qui provient de l’agence de presse Reuters et qui est repris par le site Boursorama.com (source ici) et qui nous apprend que le Directeur de l’AIE, l’agence internationale pour l’énergie, alerte sur de possibles pénuries de carburants cet été en Europe !

« L’Europe pourrait être confrontée à des pénuries de carburants cet été en raison des tensions sur les marchés pétroliers, déclare le directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Fatih Birol, au journal allemand Spiegel.

« Quand la saison des vacances va débuter en Europe et aux États-Unis, la demande de carburant augmentera. Nous pourrions alors assister à des pénuries, par exemple de diesel, d’essence ou de kérosène, en particulier en Europe », souligne Fatih Birol ».

Une crise plus grave que les chocs pétroliers des années 70

« Il estime que la crise énergétique actuelle est « beaucoup plus importante » que les chocs pétroliers des années 1970 et qu’elle durera plus longtemps.

« À l’époque, il ne s’agissait que du pétrole », explique-t-il. « Maintenant, nous avons simultanément une crise pétrolière, une crise du gaz et une crise de l’électricité. »

Ce que vous avez sous les yeux, c’est l’effondrement énergétique, l’effondrement de nos économies carbonées.

L’effondrement de notre système de production basé sur la production de masse pour une consommation de masse nécessitant des quantités considérables d’énergie abondante et surtout non marché !

Il y a donc deux volets au problème énergétique.

Il y a la disponibilité et le prix.

Quand l’énergie est disponible mais en moins grande quantité les prix explosent de manière disproportionnée par rapport à ce qui manque. C’est ce que l’on appelle pompeusement en économie « l’élasticité des prix ». A chaque fois que la demande monte de 1 %, les prix montent-ils eux aussi de 1 % ou de 10 %?

Si vous voulez partir en vacances cet été, peut-être aurez-vous intérêt à prévoir quelques jerricans de gasoil histoire de pouvoir revenir de la plage !

Nous sommes donc confrontés à une crise bien plus profonde que celle des chocs pétrolier des années 70, sans même rajouter que notre endettement à l’époque et notre potentiel de croissance économique étaient très différents et bien meilleurs.

Cela veut dire que l’inflation sera forte et durable poussée par cette augmentation structurelle du prix de l’énergie qui est le second prix maître après celui de l’argent fixé par les taux d’intérêt.

Tout ce que nous achetons, tout ce que nous produisons a un prix.

Ce prix découle des deux prix « maîtres » qui donnent le « la » à l’économie.

Le prix de l’argent et de le prix de l’énergie.

Vous remarquerez que ces deux prix maîtres sont orientés à la hausse.

Il est donc grand temps de penser à la résilience et c’est exactement ce que font de nombreux Français qui ont déjà compris et se préparent. Je vous invite à regarder l’article consacré à la hausse des prix de l’immobilier de cette édition.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.