Le pétrole n’a jamais été aussi bon marché depuis 2004

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 décembre 2015 à 14h32
Cours Petrole Opep Declarations Soutien Prix Baisse Production
120 DOLLARSEn 2014 le prix du baril de pétrole avait atteint les 120 dollars.

On pouvait penser que 2015 allait inverser la tendance et que le prix du pétrole, qui a fortement chuté durant le deuxième semestre 2014, allait se stabiliser mais... il n’en a été rien. Durant toute l’année il a continué de baisser à cause, notamment, des décisions du cartel du pétrole, l’OPEP, et en particulier de l’Arabie Saoudite. Ce lundi 14 décembre 2015 un nouveau record a été établi.

Le pétrole se dirige vers... les 35 dollars le baril ?

C’est une véritable catastrophe pour le secteur pétrolier et pour les géants du pétrole qui ont, durant 2015, annoncé de milliers d’emplois supprimés et des pertes colossales : les prix du pétrole ont enchaîné les records à la baisse.

Les automobilistes, eux, sont ravis : le Diesel est repassé sous la barre symbolique de 1 euro le litre, les carburants ont baissé et le prix du gaz a chuté de plus de 8% depuis le début de l’année pour les tarifs réglementés.

Alors quand le Brent chute à 36,61 dollars le baril, la fête continue. C’est arrivé ce lundi 14 décembre 2015 et c’est un montant qui n’avait plus été vu depuis... le 24 décembre 2004, il y a 11 ans de cela.

L’OPEP, devrait maintenir la tendance : les pays exportateurs de pétrole, et surtout l’Arabie Saoudite, avait déclaré la guerre économique au gaz de schiste américain dont le boom n’avait été rendu possible que grâce à un prix du baril supérieur à 100 dollars, seuil en dessous duquel l’extraction est peu rentable voire pas rentable du tout.

Une stratégie qui semble avoir fonctionné à merveille : de plus en plus de compagnies pétrolières spécialisées dans le gaz de schiste mettent la clé sous la porte ou revendent des actifs.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis