Apprendre le piano à 60 ans prévient le risque de démence et de perte de mémoire

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 5 avril 2022 à 15h55
euromillions cagnotte tirage piano
60 ansApprendre le piano à 60 ans prévient le risque de démence et de perte de mémoire.

Une récente étude suggère que prendre des cours de piano permettrait d’éviter les risques de démence et de perte de mémoire. Explications.

Éviter les risques de démence grâce au piano

Lettre à Élise, Marche Turque, Sonate au clair de lune, Gymnopédie… Si vous regrettez de ne pas savoir jouer ces célèbres morceaux de piano, sachez qu’il n’est pas trop tard pour vous y mettre. Bien au contraire, vous auriez tout intérêt à prendre des leçons pendant la retraite. Selon une étude dont les résultats ont été publiées dans la revue Frontiers in Aging Neuroscience, prendre des cours de piano à un âge avancé permettrait d’éviter le risque de démence.

Des chercheurs de la faculté de médecine de Hanovre (Allemagne) et l'université de Genève (Suisse) ont mené une étude avec 121 hommes et femmes âgés de 60 à 70 ans qui n'avaient jamais joué d'un instrument de musique. Chaque participant a subi un scanner cérébral avant et après une période de 6 mois durant laquelle ils suivaient des cours de piano une fois par semaine et s’exerçaient une demi-heure par jour. Même chose pour le groupe à qui les scientifiques ont juste fait écouter de la musique.

Prendre des cours de piano de manière régulière

Les résultats des scanners ont permis de découvrir que les seniors qui avaient suivi des leçons de piano de manière régulière pendant les 6 mois n’ont perdu que peu ou pas du tout de matière blanche cérébrale, le fornix. Il s’agit du tissu cérébral qui se dégrade lorsque les problèmes de mémoire et de concentration s'installent.

À l’inverse, la matière blanche des participants qui n’ont pas pris de cours de piano a diminué de manière significative, augmentant ainsi les risques de développer une démence et des problèmes de mémoire. Conclusion, il n’est jamais trop tard pour réveiller le pianiste qui sommeille en vous.

Laisser un commentaire

* Champs requis