Assurance-vie qui rit, livret A qui pleure…

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 26 novembre 2015 à 7h34
Asurance Vie Livreta Collecte Epargne Menages France Produits Bancaires
1,6 MILLIARDS €Les Français ont placé 1,6 milliards d'euros sur des assurances-vie en octobre 2015.

La guerre entre l'assurance-vie et le Livret A (qui fut un temps "le livret d'épargne préféré des Français) continue de plus belles en cette fin d'année 2015. Sans surprise c'est l'assurance-vie qui l'emporte : ça fera bientôt deux ans que la collecte de ce type d'épargne est dans le vert alors que celle du Livret A ne cesse d'être dans le rouge.

1 500 milliards d'euros placés sur les assurances-vie en France

Depuis 22 mois l'amour des Français pour l'assurance-vie n'a pas fléchit : la collecte est dans le vert chaque mois, a fortiori depuis août 2015 lorsque le taux de rémunération du livret A est tombé à 0,75%, son minimum historique. Ce n'est donc pas étonnant qu'en octobre 2015, selon les derniers chiffres, les Français aient placé 1,6 milliard d'euros de plus sur des produits de ce type.

Durant les dix premiers mois de l'année l'assurance-vie a capté quelques 19,9 milliards d'euros d'épargne des ménages français... presque autant que durant toute l'année 2015. Et l'explication à ça est simple : malgré la fiscalisation du régime (contrairement au Livret A qui lui est défiscalisé) et des frais de dossier (que n'a pas le Livret A), la rémunération de l'assurance-vie reste supérieure.

A la fin de l'année, en général, un placement d'assurance-vie rapporte en effet 2,11% net, contre 0,75% pour le Livret A. L'assurance-vie n'a par ailleurs pas de plafond ce qui aura permis aux Français, au cours du temps, d'y stocker 1 581,2 milliards d'euros... quasiment le PIB annuel de la France.

Une épargne sur laquelle les Français "risquent"

Autre différence de l'assurance-vie avec le Livret A (qui en octobre a perdu 2,29 milliards d'euros en partie à cause des échéances fiscales) : les Français tentent des placements risqués. La Livret A, lui, est "blindé" : il est impossible de perdre de l'argent placé sur le livret A.

L'assurance-vie, de son côté, permet des placements en "Unités de Compte". Leur rémunération varie en fonction de la Bourse, très volatile en ce moment, et leur rendement peut être très élevé comme négatif. Les "Fonds en euro", plus sûrs (mais moins sûrs que le livret A), représentent encore 80% du total des encours de l'assurance-vie mais les Unités de Compte sont de plus en plus prisées : les versements y ont augmenté de 32% depuis le début de l'année.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio