Taxe à 75 % : les clubs de football privilégiés ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Alix Kalfon Modifié le 10 septembre 2013 à 14h14

En avril 2013, Matignon assurait que toutes les entreprises versant des salaires supérieurs à un million d'euros seraient concernées par la taxe à 75 %. Étonnamment, le ministre de l'Économie Pierre Moscovici n'exclut plus que les clubs de football puissent en être exemptés.

La taxe à 75 % payée par les entreprises

La taxe à 75 % sur les revenus supérieurs à 1 million d'euros sera bel et bien présente dans le budget. Elle devrait s'appliquer sur les revenus de 2014, mais également 2013, Bercy étant favorable à une « petite rétroactivité ». Cette taxe, qui avait été censurée par le Conseil constitutionnel fin 2012, sera appliquée sous forme d'un prélèvement sur les rémunérations supérieures à 1 million d'euros, prélèvement qui sera effectué au niveau des entreprises.

C'est donc en 2014 que sera réalisé le premier prélèvement, sur les revenus versés en 2013. L’Élysée a assuré que cette taxe ne s'appliquerait que pendant deux ans.

Un plafonnement de la taxe pour les clubs de football

Outre sa rétroactivité et son caractère éphémère, cette taxe possède une autre particularité. Le gouvernement aurait en effet décidé d'instaurer un plafonnement, afin que le la taxe versée ne dépasse pas un certain pourcentage du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Ce plafond concernera toutes les entreprises, mais a été conçu plus particulièrement pour les clubs de football. Pierre Moscovici déclarait en effet lundi 9 septembre que « nous avons des clubs de football dont l'équilibre est fragile ». La fragilité de ces clubs de football semble relever du paradoxe : comment les clubs peuvent-ils être fragiles financièrement et verser des rémunérations aussi importantes à leurs joueurs ?

Les 20 joueurs les mieux payés de ligue 1 ont tous des salaires annuels supérieurs à 2 millions d'euros. Avec Zlatan Ibrahimovic en tête de classement avec 15 millions d'euros, la somme des rémunérations de ces vingt joueurs en 2013 dépasse les 85 millions d'euros. Soient plus de 63 millions d'euros versés si les clubs payaient la taxe à 75 % sur ces vingt joueurs uniquement.

Face à la fragilité dont souffrent apparemment les clubs de football, deux solutions à préconiser : une meilleure gestion, ou une baisse des salaires des joueurs, afin que les clubs puissent eux aussi s'acquitter de leur devoir citoyen et payer la taxe demandée.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Alix Kalfon est étudiante en économie à l'univeristé Paris-Dauphine.

Aucun commentaire à «Taxe à 75 % : les clubs de football privilégiés ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis