UFC-Que Choisir : l’agriculture est la première source de pollution de l’eau

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 20 avril 2021 à 14h59
Pollution Eau Agrictulture Ufc Que Choisir
98%98% des consommateurs ont accès à une eau conforme à la totalité des critères sanitaires.

Dans un communiqué publié mardi 20 avril 2021, UFC-Que Choisir dénonce la pollution de l'eau faite par l'agriculture.

Amélioration de la qualité de l'eau

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a publié mardi 20 avril 2021, la mise à jour de son étude nationale sur la qualité de l'eau potable. Cette étude, qui s'accompagne d'une carte interactive, se base sur les analyses réalisées pour les Agences régionales de santé (ARS) et en lien avec l'ONG Générations futures.

L'étude met en avant une amélioration de la qualité de l'eau, « 98% des consommateurs ont accès à une eau conforme à la totalité des critères sanitaires, soit une progression de plus de deux points par rapport à la précédente étude de 2017 » explique UFC-Que choisir dans son communiqué.

Première source de pollution de l'eau

Cependant, si la qualité de l'eau s'améliore, certaines zones rurales et montagneuses restent touchées par des problèmes de pollution de l'eau liés à l'agriculture. Dans son communiqué, UFC-Que Choisir met en avant ce problème de pollution : « les pollutions agricoles constituent toujours les premières causes de contaminations: 450.000 consommateurs boivent ainsi une eau dépassant les normes maximales en pesticides et 148.000, une eau contaminée par les nitrates ».

Si la pollution de l'eau ne faiblit pas dans ces régions mais que la qualité s'améliore, c'est en grande partie grâce à la mise en place de traitements de dépollution de l'eau. L'étude met en avant que : « le coût de la dépollution des pollutions agricoles représente entre 750 millions et 1,3 milliard d'euros par an, intégralement financé par les consommateurs via leurs factures d'eau. »

Cette pollution agricole est liée à l'utilisation de pesticides par les agriculteurs, UFC-Que Choisir et Générations futures demandent de concert, l'interdiction de ces pesticides mais également la mise en place de mesures plus contraignantes pour forcer les agriculteurs à respecter les réglementations environnementales.

Laisser un commentaire

* Champs requis