Port du masque en entreprise : les Français sont plutôt pour

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 24 août 2020 à 9h44
Masque Port Obligatoire 1
26%26% des Français ne porteront pas de masque en entreprise.

La Rentrée 2020 s’annonce inédite à cause de la pandémie de Covid-19. Parmi les mesures auxquelles les Français vont devoir se plier il y a celle, imposée par le gouvernement, du port du masque obligatoire en entreprise partout sauf dans les bureaux individuels. Une mesure contraignante que les concernés semblent malgré tout accepter.

Une majorité de Français va porter le masque dans son entreprise

Le site spécialisé dans la recherche d’emploi Qapa a réalisé un sondage concernant le port du masque en entreprise. Les résultats, dévoilés le 24 août 2020, montrent que les Français, au final, se plieront à cette obligation.

Ainsi, un quart d’entre eux (25%) déclare qu’il portera un masque et qu’il l’aurait fait même si cela n’avait pas été obligatoire. 37% des interrogés feront tout simplement ce qui leur est demandé (ils le porteront « si cela est obligatoire » et 12% ne le porteront que si c’est obligatoire. Malgré tout, un quart des Français reste réticent : bien que le masque soit une mesure de sécurité fondamentale pour endiguer la pandémie, 26% déclarent qu’ils ne porteront pas le masque « même si cela est obligatoire ». Pour appel : ils s’exposeront ainsi à des sanctions, tout comme leur entreprise qui sera responsable du respect de l’obligation dans ses locaux.

Le port du masque obligatoire… s’annonce compliqué

Si les Français devraient jouer le jeu et porter le masque en entreprise, les entreprises elles-mêmes jugent que l’obligation va être compliquée à implémenter. 58% des interrogés par Qapa estime que le port du masque obligatoire est tout simplement inenvisageable. De même, la distanciation sociale en entreprise apparaît comme impossible à respecter pour 66% des interrogés.

Néanmoins, les entreprises sont prêtes : 61% des chefs d’entreprise interrogés ont mis en place un protocole sanitaire et seulement 11 % ne l’ont pas fait. 28% ne savent pas vraiment, preuve qu’il reste du flou.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis