Pour Auchan, le modèle de l’hypermarché a vécu

Par Olivier Sancerre Modifié le 9 mars 2021 à 11h36
Hypermarche Auchan Modele Marketplace 2
75%Auchan réalise 75% de ses ventes en hypermarchés.

La crise sanitaire a démontré à quel point le modèle de l'hypermarché est épuisé. Plusieurs enseignes de grande distribution ont entamé leur pivot, mais Auchan a pris du retard. Le groupe veut mettre en œuvre un nouveau concept.

Auchan réalise le gros de ses ventes dans des surfaces de plus de 2.500 mètres carrés. Mais ce modèle des hypermarchés n'a pas attendu la pandémie pour être en crise : cela fait plusieurs années maintenant que les consommateurs boudent ces très grandes surfaces, au profit des magasins de proximité. Et avec l'épidémie, ce sont de nouveaux modèles qui ont démontré toute leur pertinence, comme le drive ou encore la livraison à domicile. « On a été victime de notre exposition à l'hypermarché, c'est 75% de notre chiffre d'affaires qui est fait en hypermarché en France », admet Edgar Bonte, le PDG d'Auchan, devant les caméras de BFM TV.

Perte d'attractivité

Le dirigeant convient également que l'enseigne a perdu de l'attractivité pendant cette période. Certes, les ventes en ligne ont permis de compenser en partie la chute des visites dans les hypers. Mais Edgar Bonte veut profiter de l'opportunité pour transformer ces grandes surfaces en « marketplaces » : ce terme à la mode, issue des plateformes de commerce en ligne, signifie qu'Auchan veut ouvrir les portes de ses magasins aux producteurs et aux agriculteurs, « avec des corners », illustre-t-il. C'est déjà le cas chez Boulanger et Décathlon, deux marques du groupe.

Plateformes logistiques

L'hypermarché peut aussi se reconvertir en points de contact, avec des casiers pour récupérer des commandes ; il peut aussi devenir une plateforme logistique pour les livraisons à domicile. « Sur la proximité, nous étions en retard, nous voulons prendre de l'avance, en offrant l'offre de l'hyper en proximité », détaille le PDG. Auchan pourra s'inspirer du modèle mis en place en Chine, où les hypers du groupe servent déjà à la préparation de commandes.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Pour Auchan, le modèle de l’hypermarché a vécu»

Laisser un commentaire

* Champs requis