Pour vivre convenablement, les Français ont besoin de 490 euros de plus par mois

Par Olivier Sancerre Modifié le 13 mai 2022 à 14h24
Inflation Budget Pouvoir Achat 2
81%81% des Français envisagent de réduire leurs dépenses.

Face à l'inflation galopante et aux conséquences de la guerre en Ukraine, les Français mettent en place des stratégies et des arbitrages visant à faire des économies. Cela ne suffira pas pour vivre convenablement, pour cela il faudrait quasiment 500 euros de plus par mois…

Confrontés aux vents contraires de la flambée de l'inflation, les Français sont prêts, dans leur très grande majorité (81%), à réduire leurs dépenses selon le baromètre Codifis et CSA Research. Et cela passe par les achats essentiels : un quart des personnes interrogées vont se limiter sur le chauffage, 23% sur les produits alimentaires, 20% vont tenter de réduire leur consommation d'eau et d'électricité. Les dépenses moins essentielles subissent aussi le coup d'arrêt des achats : ce sera le cas pour les sorties (55% des Français pensent les limiter), les vêtements (45%) ou encore les voyages (41%). Plus globalement, 69% des Français entendent changer leurs habitudes de consommation.

Préserver le pouvoir d'achat

Les gros achats, tels que l'acquisition d'un nouveau véhicule, des vacances ou encore des travaux vont également en souffrir. 29% des Français interrogés ont l'intention de les reporter, voire de tout simplement d'y renoncer. L'épargne va également se réduire, puisque 42% d'entre eux vont devoir puiser dans leur bas de laine (en sachant que 38% des Français ne parviennent pas à mettre de côté). 15% envisagent de creuser leur découvert à la banque, 8% à faire appel à la famille et aux proches.

Un trou dans le budget

L'étude explique aussi que pour vivre convenablement, les Français auraient besoin en moyenne de 490 euros de plus par mois. C'est 23 euros de plus par rapport au mois de septembre dernier, date du précédent baromètre. Le besoin d'argent est particulièrement sensible, sans surprise, chez les familles monoparentales, les jeunes (25/34 ans) et les ouvriers qui sont « les populations les plus fragiles traditionnellement, ayant plus de difficultés à mettre de côté chaque mois et qui doivent puiser davantage dans leur réserve ou s’endetter ».

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Pour vivre convenablement, les Français ont besoin de 490 euros de plus par mois»

Laisser un commentaire

* Champs requis