Les jeunes en CDD vont enfin pouvoir emprunter à leur banque

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 14 mai 2014 à 8h25

Les banques ont longtemps fermé leurs portes à ce type de clients. Elles ne peuvent plus faire sans désormais. De plus en plus d’agences proposent des offres plus adaptées à ces jeunes diplômés en CDD et non en CDI, à qui elles ont si longtemps refusé tout crédit.

Quand on sait que 50 % des moins de trente ans sont dans une situation précaire…

Les banques décident de prêter aux personnes en CDD

Ne prêter qu’aux personnes en situation stable, professionnellement parlant, n’est plus une option viable pour les banques. De plus en plus d’agences l’ont compris, et changent désormais leur fusil d’épaule. La Caisse d’Epargne, par exemple, devrait dévoiler mercredi une offre de crédit pour les jeunes en contrat à durée déterminée. Il y a aujourd’hui une véritable part de marché à conquérir.

50 % des moins de trente ans en situation de précarité

En effet, plus de la moitié des moins de trente ans est aujourd’hui dans une situation de précarité, en CDD voire en intérim. Les banques ont refusé pendant longtemps de prêter à cette catégorie de population, pourtant c’est une cible idéale pour les crédits à la consommation, automobiles notamment.

Aujourd'hui des crédits à la consommation, bientôt des prêts immobiliers

Le premier à s’être lancé sur le marché des crédits pour les CDD fut Cetelem, il y a deux ans. Une révolution à l’époque, mais qui mit du temps à se lancer. Désormais, toutes les banques commencent à adapter leurs offres. La dernière en date, la Caisse d’Epargne, après Banque Populaire il y a trois mois. Pour l’instant il ne s’agit que de crédits à la consommation en attendant, pourquoi pas, de futurs prêts immobiliers !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.