La hausse des prix contraint les Français à faire appel aux prêts sur gage

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 11 mai 2022 à 11h12
Entreprises Pret Honneur Creation Societe
2%Jusqu'à 300 euros, le prêt sur gage a un taux d'intérêt de 2% par an.

L’augmentation des prix à la consommation (4,8% en avril 2022 sur un an et potentiellement 5,4% en juin 2022 selon les prévisions d’inflation de l’Insee) a rendu son intérêt aux prêts sur gage. De plus en plus de Français y ont recours, selon FranceInfo. Mais attention : ce n’est pas un prêt gratuit.

Les prêts sur gage ont le vent en poupe en France

Selon FranceInfo, qui dédie au nouvel engouement des Français pour les prêts sur gage, la tendance est en forte hausse. Pour obtenir quelques petites sommes rapidement, afin de faire face à l’inflation, de plus en plus de particuliers mettent en gage des objets personnels : « des bijoux en or », notamment, explique Franck Paindessous, directeur du crédit municipal de Toulouse, interrogé par FranceInfo le 9 mai 2022. « Mais ce peut être aussi des tableaux, de l'argenterie, des foulards... »

Pour sa seule agence de Toulouse, il annonce plus de 6.000 prêts depuis le début de l’année. Il faut dire que le prêt sur gage a un avantage : il est rapide puisqu’il suffit d’un objet à déposer et d’une carte d’identité. Ainsi, le crédit municipal de Toulouse aurait déjà prêté 4 millions d’euros à des Français.

Combien coûte le prêt sur gage ?

S’il est plus facile d’obtenir son argent en mettant un objet de valeur en gage, les Français doivent faire attention : le prêt sur gage n’est pas gratuit.

Pour commencer, le montant du prêt n’est jamais égal à l’estimation de l’objet, mais 30% à 50% inférieur à celle-ci. Et ce n’est tout : il y a bien un taux d’intérêt qui « varie en fonction de la somme empruntée », explique Service-public.fr. Dans le détail, le taux annuel effectif global (TAEG) en 2021 correspond à 2% pour des prêts jusqu'à 300 €, 7,80% pour ceux compris entre 301 et 1.000 €, 8,45% pour ceux compris entre 1 001 et 6 000 € et 4,90% au-delà.

Les personnes ayant obtenu un prêt ont deux ans pour rembourser le montant reçu plus les intérêts et, dans certains cas, des frais de garde. Au-delà de cette date-limite, l’objet est perdu mais le prêt n’est plus à rembourser : l’objet sera mis en vente pour rembourser les sommes dues.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis