Une prime de 500 euros pour les commerçants qui passent à l’e-commerce

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 10 novembre 2020 à 15h53
Cb Achat Ligne
500 eurosUne prime de 500 euros pour les commerces qui vont se digitaliser.

Afin de soutenir les commerces fortement impactés par le confinement qui a entraîné leur fermeture, Bruno Le Maire a annoncé, pour ceux qui passent en mode e-commerce, une aide de 500 € dès janvier 2021.

Commerces fermés, Black Friday maintenu

Invité le lundi 9 novembre 2020 sur BFMTV, Bruno Le Maire a osé dire que la fermeture des commerces lors de ce deuxième confinement lié à la pandémie de Covid-19 était « un crève-cœur ». Un aveu qui ne consolera certainement pas les commerçants qui voient dans cette mesure une profonde injustice. D’autant plus que les plateformes de vente en ligne vont pouvoir continuer à s’en mettre plein les poches durant cette période où les consommateurs dépensent leur argent pour effectuer leurs achats de Noël.

Malgré la demande de quatre fédérations de commerçants, via une tribune publiée sur Le Journal Du Dimanche, le Black Friday ne sera pas interdit. Cette opération commerciale et la semaine de promotions qui la précède sont en effet devenues en quelques années le rendez-vous incontournable des chasseurs de bonnes affaires. Mais cette année, les petits commerçants n’auront pas droit à leur part du gâteau car ils sont fermés. Seule (maigre) consolation, la déclaration de Bruno Le Maire : « Nous ne lâcherons rien sur la taxation des géants numériques ».

Une aide de 500 € et un assouplissement des horaires

S’ils veulent survivre et continuer à vendre leurs produits, le passage à la numérisation de leur activité semble presqu’inévitable pour les commerçants. Pour les y faciliter, le ministre de l’Économie a annoncé que ceux qui allaient se « digitaliser eux-mêmes » allaient bénéficier d’une aide de 500 € dès janvier 2021. Un petit coup de pouce pour les aider à se lancer et à ne pas mettre la clef sous la porte.

Bruno Le Maire a aussi annoncé aux commerçants « une extension des amplitudes horaires jusqu’à Noël » une fois le confinement levé. Ils pourront également ouvrir leur boutique le dimanche. Cette mesure est censée leur permettre de « rattraper au maximum le chiffre d’affaires perdu ». Enfin, le ministre de l’Économie a suggéré aux bailleurs de renoncer à leur loyer du mois de novembre.

Laisser un commentaire

* Champs requis