Le gazole au prix de l’essence : le grand tournant

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Gérard Jouany Modifié le 17 janvier 2013 à 6h02

Selon le dernier relevé d'Auto Plus, 1 litre de gazole coûte actuellement en France en moyenne 1,363 euros. Quant au super sans plomb 95 on le trouve sur le territoire français, en moyenne, à 1,524 euros. Ainsi donc le gazole offre un avantage concurrentiel de 0,161 euros ce qui devrait encourager les automobilistes français à continuer de préférer rouler en voiture diesel. Ils sont aujourd'hui 85%.

Mais attention si une voiture au moteur diesel consomme moins et donne l'impression à son conducteur de faire des économies à chaque fois qu'il passe à la pompe, il faut savoir qu'un véhicule diesel vaut plus cher à l'achat (de 2 à 3 000 euros de plus pour une voiture moyenne), que l'entretien de la motorisation est plus onéreux qu'un moteur à essence. En revanche sur le marché de l'occasion, « la voiture mazout » se revendra beaucoup plus cher.

Le grand changement dans ce dossier c'est l'arrivée sur le marché de petits moteurs essence. Ils sont particulièrement performants : avec une cylindrée d'1 litre et 3 cylindres, Ford commercialise un moteur qui développe jusqu'à 125 ch. Renault offre aussi ce type de nouvelle motorisation. Notre confrère l'Argus vient de sortir son document qui indique le prix de revient au km pour chaque véhicule, document qui fait foi aux yeux de l'administration fiscale. Et l'Argus estime qu'il faut désormais parcourir au moins 20 000 km par an pour préférer une voiture diesel. On sait que l'automobiliste français parcourt lui, en moyenne, 12 500 km par an, un chiffre qui a d'ailleurs tendance à baisser compte tenu de la crise.

Alors mesdames, messieurs les comptes sont faciles à faire, il va falloir passer de la pompe à gazole à la pompe à essence sans plomb. Et c'est là qu'intervient l'élément environnemental de ce dossier : les moteurs à essence émettent du C02 mais pas les fameuses particules que l'on retrouve à la sortie des moteurs diesel. Théoriquement ces particules ne devraient pas exister sur les voitures équipées de Filtres à particules (Fap), mais ces filtres ne sont pas complètement performants notamment sur les voitures qui roulent en ville. Le Fap fonctionne parfaitement lorsqu'il est à une température élevée ce qui n'est pas toujours le cas en ville sur un court trajet. J'ajoute qu'au Japon les moteurs diesel sont interdits dans les grandes villes.

Nous sommes donc à un tournant. Reste à savoir quelles seront les réactions des politiques qui savent que les électeurs sont très sensibles au « clean air ». Réponse l'an prochain à l'issue des élections municipales. Je parierais pour ma part sur une remontée progressive des taxes frappant le gazole, progressive parce qu'il ne faut pas déstabiliser un marché automobile français qui risque encore de baisser cette année. Les pouvoirs publics ont déjà l'appui des pétroliers qui doivent importer une grande partie des carburants diesels faute de capacité suffisantes de raffinage.

Bon, je l'aimais pourtant bien ma grosse berline allemande avec son moteur diesel « coupleux » , ultra silencieux et peu gourmand. Tant pis, je vais peut être la mettre en vente !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Gérard JOUANY est actuellement consultant spécialisé dans l'automobile, l'aéronautique et l'espace. Il intervient très régulièrement sur France 24 et dans de nombreux colloques. Auparavant,il est passé par Europe 1, la Cinq et BFM. Avec micro et camera, il s'engage dans ses secteurs de prédilection, en participant à de nombreux Paris Dakar ; il a traversé l'Atlantique une première fois en avion de tourisme et une second en hélicoptère ; il a aussi fait un vol en apesanteur dans un avion du Centre National d'études spatiales. Gérard Jouany collabore également au magazine Couleurs Jazz, encore une de ses passions !  

Aucun commentaire à «Le gazole au prix de l’essence : le grand tournant»

Laisser un commentaire

* Champs requis