Prix de l’Internet fixe : une énième bataille s’engage entre Free et Bouygues

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Jérôme Tullier Publié le 3 mars 2014 à 9h21

C’est dans la matinée du 26 février que Martin Bouygues, patron du groupe du même nom, maison-mère de l’opérateur, a lancé une nouvelle guerre des prix dans l’Internet fixe. Le dirigeant de Bouygues Telecom a profité de l’annonce des résultats annuels du groupe pour dévoiler une offre triple-play (Internet, téléphonie fixe, télévision) présentée comme 33% moins chère que celle de ses concurrents.

Initiée par Free le 18 septembre 2002, la guerre des prix que se livrent les fournisseurs d’accès à Internet a maintenant près de douze ans ! C’est à cette date que Free et Xavier Niel - dirigeant devenu emblématique - lâche une bombe dans le marché de l’Internet : un forfait d’accès ADSL illimité à 29,99 euros par mois, devenant l’offre la moins chère de l’hexagone. Du fait de cette annonce, les autres fournisseurs d’accès se sont rapidement alignés et le marché de l’Internet a grandi comptant aujourd’hui près de 25 millions d’utilisateurs, contre 2 millions en 2002.
L’offre dévoilée par Bouygues Telecom ce mercredi 26 février fait écho à une déclaration de Martin Bouygues datant de décembre 2013. Il avait alors annoncé qu’il allait « déclencher la guerre dans l’Internet fixe » promettant de « faire faire 150 euros d’économies par an aux abonnés du fixe, soit 12,50 euros par mois. Chose promise, chose due, car la nouvelle offre de Bouygues Telecom est commercialisée à 19,99 euros par mois. Afin de parfaire sa démonstration, Martin Bouygues a comparé cette offre à celle d’Orange à 36,90 euros, de SFR à 31,90 euros et enfin de Free à 31,98 euros.
Dans le viseur de Bouygues Telecom, il y a le groupe Iliad (maison-mère de Free) et son offre Alice Box triple-play commercialisée jusque-là à 21,97 euros par mois. Martin Bouygues s’attaque aussi à Xavier Niel, dans la même interview de décembre 2013 il avait alors déclaré avoir « constaté qu’entre 2010 et 2013 sa fortune évaluée par Challenges est passée de 3 à 6 milliards d’euros, ce qui le place en 10e position. De qui se moque-ton ? ». Iliad a rapidement réagi à l’annonce de cette nouvelle offre de Bouygues Telecom et a baissé le tarif de son offre Alice Box triple-play de 1,99 euro, la passant à 19,98 euros par mois, redevenant ainsi l’offre la moins chère du marché, à un centime de différence.
Avec cette annonce de Bouygues Telecom et la réaction quasi immédiate d’Iliad, c’est une nouvelle guerre des prix qui est lancée dans l’internet fixe. Comme l’a commenté l’AFP, « le vainqueur sera celui qui saura le mieux communiquer. Cela fait longtemps que Free ne communique plus sur sa marque Alice, et Bouygues Telecom a plus de notoriété qu’Alice auprès du public ». Toutefois, connaissant les précédentes actions et déclarations de Xavier Niel, il parait invraisemblable que le patron d’Iliad se laisse faire et ne lance pas de nouvelles campagnes de communication sur son offre AliceBox.
Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Jérôme Tullier est détenteur d’un Master 2 en Économie des Marchés et des organisations obtenu à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Toulouse. Il s’est ainsi intéressé à l’économie, l’économétrie, l’économie industrielle, la politique de la concurrence, la régulation et l’économie des réseaux. Il est aujourd’hui chargé de missions dans un cabinet réputé de conseil en stratégie concurrentielle et d’innovation.