L’Europe responsable de l’effondrement de PSA en 2012

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 9 janvier 2013 à 9h49

Tout va mal pour PSA Peugeot-Citroën et le constructeur automobile en donne, ce mercredi 9 janvier, les différentes raisons.

La marque française a en effet annoncé avoir connu une baisse importante de ses ventes mondiales pour 2012, principalement du fait de la baisse des marchés automobiles d'Europe du Sud et de France, et de la suspension de ses activités en Iran. Les ventes de PSA ont effectivement chuté de 16,5 % sur un an, à 2,97 millions d'unité.

C'est Frédéric Saint-Geours, le directeur général des marques, qui dans un communiqué, tire le premier : "Le groupe subit de plein fouet la chute durable des marchés européens". Une chute qui, toujours selon lui, n'est pas près de se résorber pour 2013 puisque la marque anticipe une nouvelle baisse de 3 à 5 % pour cette nouvelle année. Pourtant le groupe espère soutenir ses ventes avec le lancement de ses nouveaux modèles, comme la Peugeot 208, lancée l'an dernier.

Outre ce marasme européen, PSA est également pénalisé par l'Iran, où le nombre de voitures Peugeot vendues en kit, destinées principalement à ce pays, est tombé à 145 000 exemplaires. De fait, le groupe français, qui s'était allié à l'américain General Motors, a suspendu ses activités en février dernier.

Une bonne nouvelle cependant pour PSA Peugeot-Citroën, ses ventes progressent en Chine, où il est présent via deux coentreprises. Le groupe compte y consolider ses ventes avec le développement de son réseau de concessionnaires ainsi que la mise sur le marché de 4 nouvelles voitures : les Peugeot 3007 et 301 et les Citroën C4L et C-Elysée.

Alors que l'Europe va mal, la marque poursuit sa conquête des marchés internationaux. La part des ventes de véhicules hors d'Europe est passée de 33 % en 2011 à 38 % pour 2012. Pour 2015, PSA espère réaliser la moitié de ses ventes hors du continent européen...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est membre de la rédaction d'Economie Matin

Aucun commentaire à «L’Europe responsable de l’effondrement de PSA en 2012»

Laisser un commentaire

* Champs requis