Quelle différence entre le FUE et la DHI en greffe de cheveux ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 27 mai 2021 à 21h49
Fue Dhi Greffe De Cheveux
4Une extraction de greffons en groupes de 1 à 4 follicules.

La greffe de cheveux gagne de plus en plus en popularité. Et en la matière, il existe une pluralité de méthodes parmi lesquelles la technique FUE et la méthode DHI. Le patient est invité à faire un choix compte tenu de ses moyens et des résultats attendus. S’il existe une pluralité d’informations en ligne à propos de ces techniques de greffe de cheveux, peu fournissent cependant de réelles informations concrètes sur leur différenciation. C’est justement de cela qu’il s’agit ici ! Méthode FUE ? Ou DHI ?

La technique FUE : de quoi s’agit-il ?

La technique FUE est la méthode de greffe de cheveux plus répandue au cours de ces dernières années. A la différence de la méthode classique de transplantation d’unités folliculaires, la technique FUE consiste à procéder directement à une extraction de greffons sur le cuir chevelu du patient, et ceci sans cicatrices apparentes, mais avec des résultats totalement naturels et impeccables.

À l’occasion d’une greffe de cheveux FUE, une extraction de greffons en groupes de 1 à 4 follicules, est effectuée depuis le cuir chevelu de la personne. Une fois l’extraction réussie, le médecin procède à l’ouverture des pores ou canaux au moyen d’entailles effectuées par des micro-lames. Les greffons sont ensuite retirés de la solution de conservation pour être implantés dans les zones réceptrices.

Environ deux mois après l’application de la technique FUE, les premières repousses de cheveux peuvent déjà être visibles sur la tête du patient. Toutefois, il faudra attendre environ six mois pour constater une repousse considérable de cheveux, et sans cicatrices visibles. Entre la période du douzième et du dix-huitième mois après l’opération de greffe, les résultats sont définitivement visibles et le médecin peut constater la réussite de son opération.

Que recouvre la méthode DHI ?

La méthode DHI (direct hair implantation) est, à l’instar du FUE, un procédé relativement nouveau qui ne laisse non plus aucune cicatrice visible sur le patient. Mais il y a quelques différences entre le DHI et la technique FUE, notamment dans le processus d’extraction des greffons.

Tout d’abord, l’extraction des follicules capillaires se fait un à un et progressivement à l’aide d’un dispositif de précision de moins d’un millimètre de diamètre. Une fois les follicules capillaires prélevés, ils sont entreposés dans un stylet implanteur qui permet de les implanter directement dans les récepteurs capillaires. Contrairement à la méthode FUE, ici, l’extraction des follicules et leur implantation se fait au même moment.

Le stylet implanteur permet au professionnel d’effectuer l’implantation des follicules avec une précision remarquable. Il aide entre autres à mieux contrôler la direction et l’angle des implants. A l’instar de la technique FUE, il faut également attendre entre 12 et 18 mois pour constater les résultats réels de l’opération.

Entre FUE et DHI : que choisir ?

Si dans la méthode DHI, l'opération peut se dérouler avec une extrême précision, ce n’est rien comparé à ce que peut offrir la méthode FUE. En effet, il existe différents types de FUE :

- la méthode robotisée : même si elle revient beaucoup plus chère que les autres, la FUE robotisée offre une précision de pointe. En effet, l’opération chirurgicale est assistée ici par un ordinateur ou un robot spécialisé. La technique FUE robotisée offre également des performances remarquables en termes de prélèvement de greffons (près de 900 par heure) ;

- la méthode mécanique : elle permet, tout comme la DHI, de prélever et de réimplanter dans le même temps, les différents greffons prélevés. Cette méthode, à l’instar de la précédente, offre également un meilleur délai d’opération ;

- la méthode manuelle : contre toute attente, c’est la préférée de toutes les méthodes. Même si elle demande beaucoup de temps d’opération, les résultats sont toujours encourageants, avec des cicatrices presque invisibles.

En bref, entre la méthode DHI et la technique FUE, le procédé qui offre le plus de garantie de réussite de l’opération de transplantation reste le FUE.

Il faut aussi noter que la méthode FUE est adaptée à tous les types de cheveux et admet aussi bien les poils du torse que ceux de la barbe dans le processus de transplantation. En termes de coût, la technique FUE revient également bien moins chère sans pour autant que les résultats ne soient au rendez-vous.