Prix de l’électricité : pas de rattrapage en 2023, assure Bruno Le Maire

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 31 mai 2022 à 14h13
Factures Electricite Hausse Rattrapage 2
44%En février 2022, les tarifs de l'électricité auraient dû augmenter de 44% environ.

Le 30 mai 2022, l’association de consommateurs CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie) s’inquiétait : une délibération de la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) prévoyait un rattrapage tarifaire sur les prix de l’électricité en 2023. Le gouvernement a rapidement réagi, assurant que ce ne sera pas le cas. Du moins, les Français paieront, mais d’une autre manière.

Pas de rattrapage en 2023 dans le cadre du bouclier tarifaire

Lundi 30 mai 2022, à la suite de l’inquiétude des associations de consommateurs, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a tenu à confirmer ses propos. Dès le début de l’année 2022, avant que le bouclier tarifaire sur l’électricité mis en place le 1er février 2022, il avait déclaré qu’aucun rattrapage tarifaire n’aurait lieu. Or, cela semblait être contredit pas la délibération de la CRE du 31 mars 2022.

« Les consommateurs français ne verront aucun rattrapage sur leur facture d'électricité en 2023 », a réitéré le ministre de l’Économie le 30 mai 2022. Il assure que les prix de l’électricité resteront tels quels tout le long de l’année 2022. Les tarifs de l’électricité avaient augmenté de 4% le 1er février 2022, au lieu de plus de 44%, permettant ainsi de limiter le coût pour les ménages.

Toutefois, le bouclier tarifaire coûte effectivement de plus en plus cher à l’État, et le ministre de l’Économie annonce déjà la couleur : il faudra plus de budget.

2 milliards d’euros de dépenses de plus pour l’État… donc pour les Français

S’il s’est voulu rassurant concernant le rattrapage tarifaire, Bruno Le Maire a également joué la carte de la transparence : le maintien du bouclier tarifaire va demander un nouveau financement « de l’ordre de 2 milliards d’euros » pour 2023. Une somme que la France peut se permettre de dépenser encore grâce au maintient de la suspension du Pacte de Stabilité décidée pour faire face à la crise économique liée à la crise en Ukraine.

Toutefois, l’argent n’est pas gratuit et la dette publique, qui a explosé à la suite de la pandémie de Covid-19 et qui continue d’augmenter, va bien devoir être remboursée. Si aucun rattrapage tarifaire n’aura lieu directement sur la facture des ménages, ce sera bien l’ensemble des Français qui devront payer.

Les modalités de financement du bouclier tarifaire pour 2023 seront prévues dans la loi de finances pour 2023 votée en octobre 2022 par l’Assemblée nationale, a expliqué le ministre de l’Économie.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Prix de l’électricité : pas de rattrapage en 2023, assure Bruno Le Maire»

Laisser un commentaire

* Champs requis