Charles de Courson : Tapie doit nommer les comploteurs !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 2 juillet 2013 à 15h35

Bernard Tapie a tenté de convaincre lundi soir sur France 2 qu'il était victime d'un "complot" et d'un acharnement médiatique alors que le dossier contre lui dans l'affaire de l'arbitrage de son conflit avec le Crédit Lyonnais, "est vide". Ce mardi 2 juillet, la classe politique a réagi. Parmi les politiques, la réaction du député UDI Charles de Courson, qui fut dès le départ un opposant déterminé au recours à l'arbitrage dans le conflit autour d'Adidas, est plutôt intéressante.

"L'arbitrage c'est échapper à la justice de son pays"

Sur radio Classique, il a en effet invité Bernard Tapie à citer les "comploteurs" puisqu'il parle de complot contre sa personne. "Quand on développe la thèse d'un complot, il faut expliquer qui est le chef du complot", a relevé M. de Courson. "Jusqu'à preuve du contraire, les juges d'instruction sont libres et indépendants", a poursuivi le député centriste. "C'est la nouvelle théorie de Bernard Tapie, ceci ne tient pas debout"."La vraie question qui reste à ce jour non tranchée, c'est pourquoi l'ancien président a fait cela".

Une thèse absurde pour Moscovici

Pour le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, la thèse du complot est une "thèse absurde". "La thèse du complot est absurde. Dans notre gouvernement, nous souhaitons laisser la justice libre et nous n'interférons pas. Certains faits laissent à penser qu'il y a eu fraude. Y'a-t-il eu fraude ? C'est la question. On va suggérer à la justice de prendre des mesures conservatoires et de s'assurer, si il y a un remboursement, que ces sommes soient disponibles. Je ferai tout pour que la vérité éclate".

Regardez la vidéo de Bernard Tapie sur France 2 lundi 1er juillet 2013 :

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Aucun commentaire à «Charles de Courson : Tapie doit nommer les comploteurs !»

Laisser un commentaire

* Champs requis