Réforme pénale : Ayrault annonce la création de 1 000 postes supplémentaires

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 9 octobre 2013 à 9h14

La réforme pénale de Christiane Taubira va peut être faire baisser le nombre de détenus, dans les prisons, mais elle ne diminuera pas en revanche le nombre de fonctionnaires.

Alors que la réforme pénale doit être présentée ce mercredi en Conseil des ministres, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a d'ores et déjà annoncé que cette nouvelle évolution du volet pénal de la France sera l'occasion de créer 1 000 postes supplémentaires dans la fonction publique, pour subvenir aux besoins de ladite réforme.

Augmenter le nombre de conseillers à la sortie de la prison

Interrogé ce matin sur Europe 1, le Premier ministre a déclaré vouloir "donner les moyens" à cette réforme. "Christiane Taubira a annoncé que nous allions augmenter le nombre de conseillers qui suivent chaque personne qui sort de prison, de 300 places dès 2014" a-t-il également déclaré. "Nous allons créer à partir de 2015, 1 000 postes supplémentaires, là nous atteindrons l'objection de 40 personnes suivies par conseiller de probation et d'insertion" a-t-il ajouté.

La réfome pénale de Taubira veut limiter la récidive

Cette réforme doit permettre à certains détenus de purger une peine, mais à l'extérieur de la prison. Elle est actuellement, déjà, au coeur d'une polémique. "L'objectif de cette réforme est d'éviter que les gens sortent de prison tout seuls dans la nature, sans être suivis, on le reproche souvent" s'est-il défendu au micro de nos confrères d'Europe 1. Voulant par ce biais, empêcher la récidive, le Premier ministre a donc mis l'accent sur le suivi des détenus par un personnel formé, spécialisé.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Réforme pénale : Ayrault annonce la création de 1 000 postes supplémentaires»

Laisser un commentaire

* Champs requis