Renault valide la vente de sa filiale russe

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédacteur Modifié le 18 mai 2022 à 10h24
Renault Russie Sortie Pays Cession Usine
67,69%Renault a également cédé sa participation de 67,69% dans le constructeur automobile russe Avtovaz.

Lundi 16 mai, le conseil d'administration de Renault a voté en faveur de la vente de la filiale russe du groupe. Le constructeur français s'apprête à céder l'intégralité de ses parts de Renault Russie. Il compte également se séparer de ses parts dans Avtovaz.

Renault Group cède Renault Russie et ses parts d’Avtovaz

"Aujourd'hui, nous avons pris une décision difficile mais nécessaire ; et nous faisons un choix responsable envers nos 45 000 salariés en Russie, tout en préservant la performance du Groupe." Luca de Meo, le CEO de Renault Group, se veut rassurant sur la gestion des activités de Renault en Russie. Après plusieurs mois d’incertitude dans le contexte de la crise en Ukraine, le constructeur tricolore concrétise son retrait de Russie.

Le conseil d'administration de Renault Groupe a voté à l'unanimité pour signer un accord. Renault va donc céder sa filiale Renault Russie à la ville de Moscou. Renault cède également sa participation de 67,69% dans le constructeur automobile russe Avtovaz, notamment connu pour la production des véhicules Lada.

Quel avenir pour Renault en Russie ?

Le groupe français va-t-il tirer un trait définitif sur la Russie ? Non. Luca de Meo a été clair. Il a évoqué l'aptitude de Renault "à revenir dans le pays à l'avenir, dans un contexte différent". En effet, Renault Group ne peut pas se passer de la Russie. Il s'agit du second marché mondial en termes de ventes pour le constructeur français, juste derrière l'Europe.

Dans l'optique d'un redéploiement futur sur le marché russe, l'accord signé entre Renault et la Russie contient d'ailleurs une option de rachat des parts d'Avtovaz. Cette clause sera exerçable au cours des six prochaines années.

Les autres constructeurs automobiles quittent aussi la Russie

Et pour les autres constructeurs automobiles ? Paradoxalement, Stellantis profite de sa faible implantation en Russie. En avril dernier, le groupe a fermé son unique usine sur le sol russe. La production de ses utilitaires a été relocalisée sur l'usine française de Hordain et sur l'usine britannique de Luton. Une décision plus facile à prendre pour Stellantis qui ne pesait que 1,1% sur le marché automobile russe en 2021.

Les autres constructeurs internationaux implantés en Russie ont également mis un coup d'arrêt à leur production locale. Volkswagen, Mercedes, BMW, Volvo ou encore l'américain Ford ont tous annoncé l'arrêt de leurs sites de production russes ces derniers mois. Sur le marché des véhicules de luxe, les constructeurs ont également pris la décision de se retirer du marché russe. En quelques semaines, Porsche, Audi ou encore Jaguar ont annoncé qu'ils stoppaient les exportations de voitures vers la Russie.

Source : https://fr.media.renaultgroup.com/actualites/renault-group-signe-des-accords-de-cession-de-sa-filiale-renault-russie-et-de-sa-participation-dans-avtovaz-7dd3-e3532.html