Les 1% les plus riches détiennent un quart de la richesse de la France

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 2 octobre 2014 à 9h00

La publication ce 1er octobre 2014 du rapport sur la richesse en Europe de la banque Suisse Julius Bär montre que la richesse des Européens n'a jamais été aussi élevée. En 2013 la richesse cumulée des habitants européens a dépassé le précédent record, établi en 2007 soit avant la crise économique. Mais ce rapport montre également que les ménages les plus riches sont ceux qui détiennent la grande majorité de la richesse des pays. Et aucun ne fait exception.

56 000 milliards d'euros de richesse cumulée

Les Européens sont de plus en plus riches : en 2013 la richesse cumulée des ménages européens, selon le rapport de la banque suisse Julius Bär, a augmenté de 1,3% et a atteint la somme totale de 56 000 milliards d'euros. Un nouveau record.

Le précédent record avait été établit en 2007, avant la crise économique mondiale. La richesse totale atteignait alors 54 500 milliards d'euros, soit 1 500 milliards d'euros de moins que maintenant.

Ces 56 000 milliards d'euros ne sont toutefois pas répartis de manière égale en Europe. En fait la très grande majorité, 40 600 milliards d'euros, sont répartis entre l'Allemagne (13 200 milliards), le Royaume-Uni (9 600 milliards), la France (9 500 milliards) et l'Italie (8 300 milliards).

Le patrimoine moyen des citoyens européens

Un Européen possède, en moyenne, 167 100 euros de patrimoine. La France est légèrement au-dessus de cette moyenne avec environ 170 000 euros de patrimoine par adulte. Mais le patrimoine personnel chez d'autres pays européens s'éloigne fortement de cette moyenne européenne.

Les personnes les plus riches se trouvent sans surprise au Luxembourg (432 200 euros de patrimoine moyen) et en Suisse (349 900 euros en moyenne). Inversement, c'est en Grèce et en Slovaquie où l'on retrouve les moyennes les plus basses, 58 900 euros et 33 300 euros de patrimoine moyen par personne.

La répartition des richesses en Europe est fortement inégale

S'il est logique que les plus riches détiennent le plus de richesse, la part de leurs richesses par rapport au total peut varier du simple au double selon le pays.

C'est en Autriche que la répartition est la plus inégale : pour faire partie des 10% les plus riches du pays il faut avoir un patrimoine personnel d'au moins 875 700 euros et pour faire partie des 1% les plus riches il faut posséder au moins 1,478 million d'euros. Or, les 10% d'Autrichiens les plus riches détiennent 62% de la richesse totale et les 1% les plus riches 40% de la richesse totale.

C'est au Luxembourg, par contre, qu'il faut être le plus riche pour entrer dans les 10% et les 1% de la population. Avec un patrimoine d'au moins 1,674 million d'euros on peut faire partie des 10% de luxembourgeois les plus riches (qui détiennent 53% de la richesse totale) tandis qu'il faudra atteindre un patrimoine de 2,684 millions d'euros pour faire partie des 1% les plus riches au Luxembourg (qui détiennent 31% de la richesse totale).

En France les chiffres sont moins élevés : pour entrer dans la catégorie des 10% les plus riches il faut avoir un patrimoine personnel d'au moins 697 900 euros (ils possèdent 50% de la richesse totale) tandis que pour faire partie des 1% les plus riches il faudra avoir 1,372 million d'euros de patrimoine personnel. Les 1% les plus riches en France possèdent 24% de la richesse totale.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les 1% les plus riches détiennent un quart de la richesse de la France»

Laisser un commentaire

* Champs requis