Revenu de base : 800 euros par mois à tous les Finlandais, mais…

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 8 décembre 2015 à 7h01
Finlande Revenu Base Existence Suppression Avantages Reforme
9,53%Le chômage en Finlande est au plus haut depuis 15 ans, à 9,53%.

Le revenu de base est une idée qui revient régulièrement à la charge : il s'agit d'un montant minimum accordé à toute personne dans un pays contre... rien du tout. Juste pour le seul fait d'exister. La Finlande y pense sérieusement et un projet de loi pourrait être déposé en ce sens dès novembre 2016. Il y a toutefois une contrepartie importante qui rend la chose impossible en France.

800 euros par mois : le revenu de base arrive en Finlande

Selon le site Quartz la Finlande pense sérieusement à instaurer le revenu de base. 69% des Finlandais y sont favorables et le premier ministre Juha Sipilä l'est aussi ; or il détient la majorité parlementaire donc ce projet pourrait bien voir le jour et la Finlande serait le premier pays d'Europe à instaurer le revenu minimum d'existence.

Il faudra du temps : le projet de loi ne devrait pas être présenté avant novembre 2016 donc la mise en place sera longue. Il faut avant tout calculer le coût et voir si c'est réalisable.

Une première estimation a été faite : donner 800 euros par mois à tous les Finlandais coûterait 52,2 milliards d'euros par an selon Bloomberg. La Finlande prévoit donc de ne donner cette somme qu'aux adultes ce qui reviendrait tout de même à 46,7 milliards d'euros.

Pourquoi le faire et pourquoi... c'est infaisable en France

La Finlande mène un test un peu à l'aveugle : l'impact du revenu de base est différent en fonction de la population. En Ouganda, explique le site Quartz, l'instauration d'un revenu mensuel pour les chômeurs a augmenté le nombre d'heures travaillées de 17% et les revenus moyens de 38%. Mais, à l'inverse, lorsque l'idée a été instaurée dans la ville de Dauphin au Canada entre 1974 et 1979, le nombre d'heures travaillées a chuté : les hommes ont fait plus d'études et les femmes prenaient des congés parentaux plus longs. L'espoir de la Finlande est que l'impact soit le même qu'en Ouganda puisque le chômage est à 9,53%, au plus haut depuis 15 ans.

Malgré tout, en France ce système risque fort d'être impossible à instaurer et ce pour plusieurs raisons.

Premièrement : le nombre d'habitants. En Finlande on compte 5,4 millions d'habitant soit... moins de la moitié de la seule région Ile-de-France. Le coût total de l'opération serait donc largement plus élevé en France, 15 fois plus en gros, soit plus de 750 milliards d'euros par an.

Deuxièmement : l'économie finlandaise va bien. La Finlande espère, en 2016, un gain public net de 49,1 milliards d'euros là où la France espère fortement un déficit aux alentours de 3,3% du PIB.

Troisièmement : la contrepartie. Contrairement à ce que l'on peut penser, le revenu de base ne s'instaure pas sans contrepartie. En Finlande cela passe par... la suppression pure et simple de tous les avantages, aides et affines ; pour tout le monde. Une réforme impossible à faire en France.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Revenu de base : 800 euros par mois à tous les Finlandais, mais…»

Laisser un commentaire

* Champs requis