La richesse cumulée des 1% 40 fois supérieure à celle des 50% les plus pauvres

1,1 %
La moitié de la population mondiale n'a que 1,1% de la richesse
globale.

La publication, par Crédit Suisse, de son rapport annuel « Global Wealth Report 2022 » dévoile qu’entre 2020 et 2022 rien n’a changé ou très peu. Les ultra-riches, parfois connus sous le terme des « 1% », cumulent toujours autant de richesse. Près de la moitié des richesses du globe, selon le rapport de la banque qui montre une nouvelle fois les inégalités éclatantes qui existent.

Les 1% détiennent 50% de la richesse, les 50% 1% de la richesse

La pyramide de la richesse 2021 de Crédit Suisse dévoile très simplement la répartition de la richesse dans le monde. Selon la banque, seulement 62,5 millions de personnes sur Terre, soit 1,2% de la population, détiendraient un patrimoine de 1 million de dollars ou plus.

Néanmoins, étant donné que parmi elles se trouvent les milliers de milliardaires que compte la planète, leur richesse cumulée atteindrait les 221.000 milliards de dollars. Ce qui représente tout simplement 47,8% de la richesse totale du monde. Encore une fois, les « 1% » sont confirmés comme les détenteurs de la moitié des richesses du globe.

À l’autre bout de la pyramide, les plus pauvres : ils sont définis comme ayant un patrimoine de 10.000 dollars ou moins. Or, ils sont nombreux : 2,818 milliards de personnes, selon Crédit Suisse, soit 53,2% de la population mondiale. Cumulée, toutefois, leur richesse n’atteint que 5.000 milliards de dollars, soit 1,1% de l'ensemble de la richesse de la planète... et donc 44 fois moins que celle des 1%.

5 millions de millionnaires en plus dans le monde en 2021

Les plus riches sont, par ailleurs, de plus en plus nombreux : selon Crédit Suisse, 5,168 millions de millionnaires de plus ont fait leur apparition en 2021. On en comptait en effet « que » 57,316 millions en 2020, contre 62,483 millions en 2021.

Ce sont les États-Unis qui ont connu la plus forte croissance de millionnaires avec 2,491 millions de plus, suivis par la Chine (1,032 million de millionnaires de plus) et le Canada (430.000 de plus). Inversement, le Japon, l’Italie et l’Allemagne enregistrent les plus fortes pertes : respectivement 395.000, 135.000 et 58.000 millionnaires de moins en 2021 par rapport à 2020.

De plus en plus d’ultra-riches dans le monde

Du côté des 1% aussi, la répartition de la richesse est loin d’être égalitaire. La majorité d’entre eux, 54 millions selon Crédit Suisse, ne détenait « que » entre 1 et 5 millions de dollars tandis qu’on ne compte que 264,200 personnes dans le monde dont la fortune dépasse les 50 millions de dollars. Or, cette part d’ultra-riche est en constante augmentation depuis 2019, ayant largement profité de la pandémie de Covid-19.

Entre 2019 et 2020, la hausse était de 46.000 ultra-millionnaires (détenant plus de 50 millions de dollars), et elle a atteint 43.400 entre 2020 et 2021. Soit près de 90.000 ultra-millionnaires de plus en deux ans, une hausse de plus de 50% sur la période.

Crédit Suisse dénombre en outre seulement 7.070 personnes dont la fortune dépasse les 500 millions de dollars dans le monde.


A découvrir