Les robots créeront 3 millions de chômeurs en France en dix ans

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 27 octobre 2014 à 6h33

Robotisation, automatisation, « chômagisation »... voilà quel sera l'avenir de la France selon le cabinet Roland Berger. Dans une étude reprise par le Journal du Dimanche, le cabinet met en lumière les conséquences dramatiques pour l'emploi de cette course à l'innovation. Tous les secteurs seront frappés, des simples industries à la police... et à tous les niveaux.

De quoi faire s'écrouler tous les projets du gouvernement pour relancer l'emploi en France. Et ce n'est pas de la science-fiction : ça va arriver dans 10 ans.

18% de chômeurs en 2025... et personne n'y pourra rien

Il va falloir que le gouvernement oublie sa tentative vaine de baisser le chômage en France et se penche sur des mesures concrètes pour que le pays vive avec un taux de chômage de plus en plus élevé. Car tout ce qu'il tente, sans succès par ailleurs (le chômage a encore augmenté de 19 200 personnes en septembre 2014), sera détruit par les robots.

Ce scénario catastrophe ne sort pas de l'imagination d'un réalisateur de science-fiction, malheureusement, mais d'une étude publiée par le cabinet spécialisé Roland Berger qui analyse l'impact de la robotisation sur l'emploi en France. Les conclusions sont claires : il y aura de plus en plus de chômeurs en France, leurs emplois leurs seront volés par les robots. Ainsi, quasiment un français sur 5 (18%) se retrouvera sans travail.

Cette hausse du taux de chômage n'est pas prévue dans un futur lointain, qui plus est. 18% de chômeurs, c'est maintenant ! Ou plutôt en 2025, soit dans une dizaine d'années.

Les robots voleront vos emplois... mais rendront du pouvoir d'achat

Selon le cabinet Roland Berger, personne n'est à l'abri : ceux qui travaillent en industrie, bien entendu, mais également les agriculteurs, les journalistes et même les policiers seront remplacés par des robots. Seuls les domaines de la culture, de la santé et de l'éducation seront épargnés... pour l'instant.

Mais tout n'est pas noir ou blanc dans cette histoire. Car la robotisation permettra de faire des économies, des marges et d'augmenter le pouvoir d'achat... pour ceux qui auront encore un emploi.

30 milliards d'euros de gains en productivité pour les entreprises sont au programme, ce qui devrait permettre d'augmenter les investissements.

13 milliards d'euros de pouvoir d'achat seront rendus aux ménages grâce à une baisse des prix et une augmentation des dividendes pour les actionnaires.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis