Le chômage touche aussi les robots

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Time To Sign Off Publié le 9 avril 2014 à 5h18

Nous évoquions le mois dernier robots qui s’apprêtent à vous piquer votre boulot. Contre toute attente, Toyota vient de démontrer que – même dans l'industrie – l'ouvrier de chair et d'os n'a pas encore dit son dernier mot.

Le constructeur auto nippon (N°1 mondial) a remplacé, dans une de ses usines japonaises, ses robots par des êtres humains sur 100 postes de travail. Une décision que le chef du projet, Mitsuru Kawai, justifie ainsi : "On ne peut pas simplement dépendre des machines qui répètent inlassablement les mêmes gestes, encore et encore. Pour être le maître de la machine, vous devez avoir la connaissance et les compétences pour apprendre à la machine."

Résultat : cette substitution de l'homme à la machine a permis à Toyota de réduire les gaspillages de 10% dans la production de vilebrequins (pièce du moteur) et de raccourcir la chaîne de montage. Le constructeur annonce également une réduction des coûts de production pour les châssis et une amélioration des arbres de direction. Pas mal pour de simples humains.

25% de la totalité des robots industriels existant dans le monde se trouvent au Japon (Source : Fédération Internationale de Robotique – 2012)

Pour lire plus d'articles inratables de l'actualité qui buzz,

rendez-vous sur le site de notre partenaire Time To Sign Off

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Time To Sign Off, c'est le mail qu'il faut lire tous les soirs en quittant le travail (ou sur le chemin du retour pour rentrer chez vous) afin d'animer vos dîners ou de briller le lendemain devant la machine à café ! 

Aucun commentaire à «Le chômage touche aussi les robots»

Laisser un commentaire

* Champs requis