Conflit ukrainien : menace sur les livraisons de gaz russe à l’Europe ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 août 2014 à 11h19

La "drôle de guerre" opposant l'Ukraine à la Russie ne se cantonne pas aux incursions de soldats russes sur le sol ukrainien pour venir en aide aux milices pro-russes du Donbass. Mocou et Kiev s'affrontent également par médias interposés.

Dernier épisode en date, la menace de coupure des livraisons de gaz russe à l'Europe, menace brandie par... Kiev, accusant Moscou de préparer ces représailles en douce. Réponse de Moscou ? C'est Kiev qui prévoit de prélever du gaz pour son propre usage sur les livraisons de gaz russe à l'Europe transitant par l'Ukraine ! Une grande partie du gaz russe consommé par les pays européens transite en effet par le territoire ukrainien. C'est le cas en particulier de l'Allemagne, même si un autre gazoduc (North Stream) contourne l'Ukraine par le nord et alimente la République Fédérale.

Gérard Mestrallet, le PDG de GDF Suez, a déclaré "pas crédible" l'hypothèse d'une coupure des livraisons de gaz russe à l'Europe : "s'arrêter de vendre à ceux qui paient, ce n'est pas vraiment l'intérêt de la Russie" alors que "l'Europe est son premier acheteur". En revanche, il pense tout à fait possible que Moscou maintienne la coupure de ses livraisons de gaz à l'Ukraine, en vigueur depuis juin. Non seulement pour faire pression sur Kiev et l'empêcher de réagir à l'annexion de la Crimée et à la tentative de prise de contrôle de l'Est du pays, mais aussi et avant tout parce que l'Ukraine doit plusieurs milliards de dollars d'arriérés de factures impayées à Gazprom, le conglomérat russse exportateur de gaz.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Conflit ukrainien : menace sur les livraisons de gaz russe à l’Europe ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis