Santé : des polluants retrouvés chez de nombreuses femmes enceintes

Par Laure De Charette Modifié le 14 mars 2017 à 10h54
Grossesse%202
18 00018 000 enfants sont suivis dans le cadre de cette enquête.

Comment grandissent nos enfants ? Aucune étude à grande échelle n'était encore venue répondre à cette question en France. Pour la première fois, des chercheurs de tous horizons vont enfin suivre l'histoire des enfants, de leur naissance à leurs 20 ans.

Les premiers résultats de cette incroyable enquête menée en France depuis 2011 sont plutôt effrayants.

Des polluants dans l'organisme

Une grande enquête a été lancée pour tenter de comprendre ce qui influence le développement des enfants. Les premiers résultats ont été présentés. Ils font froid dans le dos.Ils ont été présentés lundi 13 mars 2017 à l’Institut national d’études démographiques (Ined). Qu'apprend-on ? Que de nombreuses femmes enceintes sont impactées par les polluants présents dans l’environnement.

Comme le rapporte un article du Figaro, les chercheurs ont découvert que la majorité des polluants recherchés étaient présents chez la quasi-totalité des 4200 participantes au moment de leur admission à la maternité.

Pesticides et autisme

Parmi ces polluants, on trouve le bisphénol A, présent chez 74 % des femmes (en 2011,donc). Ce perturbateur endocrinien, utilisé notamment pour la fabrication de plastiques, a été interdit en 2015.

Autres polluants recherchés: les pyréthrinoïdes, qui ont été retrouvés chez toutes les femmes. Le Figaro souligne que « l’imprégnation des femmes est liée à l’utilisation domestique de pesticide (antipoux…), de la consommation de tabac et d’alcool et de la présence de certaines cultures agricoles ».

Il est encore trop tôt pour savoir si l’exposition du fœtus à ces polluants a eu un impact sur son développement. Il faut pour cela ttendre que les enfants se développent. Mais malheureusement, les pires doutes sont à craindre. PLusieurs études, notamment une menée par des chercheurs américains, ont montré qu'une femme enceinte qui vit près d'une ferme utilisant des produits chimiques a un risque 66 % plus élevé de voir son enfant devenir autiste.

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Santé : des polluants retrouvés chez de nombreuses femmes enceintes»

Laisser un commentaire

* Champs requis