Le saumon fumé que vous mangez est-il bon ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 11 décembre 2020 à 17h10
Saumon Fume
5gUne tranche de saumon couvre un quart de la limite journalière de 5 g de sel recommandée par l'OMS.

Selon un article de 60 Millions de consommateurs, certains saumons et truites fumés contiennent des métaux lourds, des substances cancérigènes et trop de sel. Explications.

Du mercure dans le saumon fumé

Le saumon et la truite fumés sont des produits star des repas de fêtes. Cependant, il faut bien lire les étiquettes car on y trouve le meilleur comme le pire. Un conseil, évitez ceux qui ont été congelés, vérifiez l’aspect (pas de tâches brunes) et privilégiez un salage au sel sec. Enfin, sachez que ce n’est pas parce que c’est bio ou qu’il y a un label rouge que c’est mieux. Publié dans le numéro de décembre de 60 millions de consommateurs, un article a fait le point et passé 30 références au crible.

Votre saumon fumé contient-il des métaux lourds ? Bonne nouvelle, sur tous les échantillons analysés, aucun ne contenait de cadmium et de plomb. Moins bonne nouvelle, certains contenaient du mercure, classique dans ce type de poisson. Rassurez-vous, la teneur est trop faible pour être dangereuse « Si bien que ce mercure n’est plus détectable dans une tranche de 40 g – la portion moyenne –, et cela même avec le saumon le plus contaminé de notre échantillonnage » explique le magazine.

Trop de sel et des substances toxiques dans le saumon fumé

Carton rouge en revanche pour les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), « substances dégagées lors du processus de fumage. Quatre de ces composés, classés cancérogènes ou cancérogènes possibles, sont soumis à une limite légale ». Selon 60 millions de consommateurs, « à l’exception d’un seul saumon, les produits que nous avons testés comptent en moyenne six différents HAP, le plus « chargé » étant le saumon Casino délices avec neuf HAP ». Pire, deux saumons dépassent le seuil réglementaire.

Enfin les saumons et les truites fumés contiennent trop de sel. « En moyenne, une tranche suffit à couvrir un quart de la limite journalière de 5 g recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ». Ça fait beaucoup quand même surtout si on le déguste avec une tranche de pain tartinée de beurre salée… Joyeux Noël !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste spécialisée dans la santé et l'économie.

Laisser un commentaire

* Champs requis