Scandale des graines de sésame : l’étendue des dégâts est bien plus importante

Par Anton Kunin Modifié le 9 avril 2021 à 12h17
Contamination Sesame Pesticide Cancerigene
4.383À ce jour, 4.383 références sont concernées par un rappel après la découverte d'ingrédients contaminés à l'oxyde d'éthylène.

Le scandale des graines de sésame contaminées à l’oxyde d’éthylène s’étend. D’autres ingrédients en provenance d’Inde sont également concernés. Au fil des jours, la liste s’allonge.

Oxyde d’éthylène : la liste des produits contaminés s’étend

C’est une affaire qui a eu le temps de recevoir le nom du « scandale des graines de sésame ». En réalité, bien plus d’aliments différents sont concernés, et pas uniquement des graines, a révélé la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) le 7 avril 2021. Les deux points en commun entre tous ces ingrédients problématiques : ils sont contaminés à l’oxyde d’éthylène et ils proviennent d’Inde.

En Inde, l’aspersion à l’oxyde d’éthylène est en effet largement utilisée dans l’industrie agroalimentaire pour éliminer les traces de bactéries et moisissures. Mais, bien que ce composé chimique soit redoutablement efficace pour lutter contre les bactéries et moisissures, il est très toxique. L’inhalation directe d’oxyde d’éthylène peut causer une grave irritation du nez et de la gorge et peut affecter le système nerveux. Les symptômes peuvent comprendre des maux de tête, des nausées, des étourdissements, de la somnolence et de la confusion. L’oxyde d’éthylène peut aussi causer des dommages génétiques et est un cancérogène avéré (il peut causer le cancer du sang).

Contamination à l’oxyde d’éthylène : des produits de grandes marques rappelés

Si ces risques concernent l’inhalation directe du gaz qu’est l’oxyde d’éthylène, on peut penser que les aliments qui en sont aspergés présentent eux aussi des risques pour la santé humaine, bien que dans une moindre mesure. Par précaution, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a donc procédé au rappel de nombreux produits industriels contenant des ingrédients en provenance d’Inde, vraisemblablement contaminés.

Cette liste, régulièrement mise à jour, contient aujourd’hui 4.383 références. Parmi elles, beaucoup de produits du quotidien, que tout le monde connaît : des Biscuits Gerblé, des Sablés framboise Bonne Maman, des infusions Éléphant, des Biscottes aux 6 céréales de Casino, de Petits pavés précuits céréales d’Auchan, le Pain surprise 32 tranches polaire et les 20 Canapés apéritifs de Picard, des Sauces italiennes à la viande rôtie Leader Price, des Sauces tomate à la viande de bœuf rôtie Auchan, des Chicken paellas de Weight Watchers… Pour chaque produit, la DGCCRF indique les numéros des lots problématiques et les dates limites de consommation. Les commerces alimentaires sont censés retirer ces produits des rayons, et les consommateurs les ayant achetés peuvent les rapporter pour remboursement.

Aucun commentaire à «Scandale des graines de sésame : l’étendue des dégâts est bien plus importante»

Laisser un commentaire

* Champs requis