Sécurité : le marché des portes blindées en croissance

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 27 janvier 2016 à 11h25
Cambriolage Ete Securite Maison Cameras

Avec la hausse de l'insécurité mesurée ou subie, les propriétaires comme les locataires équipent de plus en plus leur logement d'alarmes et de portes blindées.

En Allemagne, le sujet est tellement nouveau, dans un pays dans lequel, voici peu encore, on pouvait laisser les clefs sur sa porte de maison ou les fenêtres de sa voiture ouverte, que le gouvernement accorde une aide allant de 200 à 1500 euros, pour les particuliers qui veulent installer une alarme ou des portes et des fenêtres anti-effraction ! Le budget du plan gouvernental est de 30 millions d'euros pour une première tranche de travaux. En RFA, le record du nombre de cambriolages a été atteint en 2013, avec 150 000 effractions, un chiffre inédit en Allemagne.

En France, le nombre de cambriolages (de résidences principales) a baissé en 2014, de 4,3 %, après six années de hausse ininterrompue. Et colossale ! Entre 2008 et 2013, leur nombre a augmenté de 51 %, pour atteindre 229 000 cambriolages en 2013 ! A comparer aux "seulement" 150 000 allemands, la même année...

Les résidences secondaires, toujours plus ciblées

Mauvaise nouvelle en revanche du côté des résidences secondaires : les cambriolages (au nombe de 17 550, ce qui est beaucoup comparé au parc de 2,5 millions de résidences secondaires), ont augmenté de 7 % encore en 2014. Ce sont prioritairement des bandes organisées, venant de Roumanie ou du Maroc, qui sévissent à la campagne.

Dans la hiérarchie des investissements réalisés pour sécuriser un logement, qu'il soit principal ou secondaire, le remplacement de la porte, si celle-ci est une porte "classique", est toujours entrepris en premier. On lui substitue une porte blindée (sélection sur le site M4S). Le remplacement des fenêtres est plus rare, car des double-vitrages classiques sont souvent déjà présents, et les propriétaires rechignent à jeter des équipements performants en matière d'isolation... mais qui ne sont pas certifiés anti-effraction.

La domotique, et les objets connectés en tout genre, vont participer à la sécuriation des logements, grâce notamment à la banalisation de la vidéo surveillance par exemple.

Aucun commentaire à «Sécurité : le marché des portes blindées en croissance»

Laisser un commentaire

* Champs requis