Le Sénat rejette le projet de loi de Finances 2014

Par Olivier Sancerre Modifié le 28 novembre 2013 à 1h06

Le Sénat est décidément bien rebelle. Après avoir rejeté le projet de taxe à 75% sur les salaires de plus d’un million d’euros, la chambre haute a balayé le budget 2014.

Ce vote en première lecture d’un des textes majeurs de l’année parlementaire ne s’est pas déroulé comme la majorité l’aurait voulu. Les communistes se sont alliés avec la droite pour voter contre la première partie du projet de loi de Finances, qui concerne les recettes. De facto, c’est tout le texte qui a donc été écarté. Cela n’empêchera pas le projet de loi d’être finalement adopté, puisqu’in fine, c’est l’Assemblée qui a le dernier mot.

Des dépenses supplémentaires de 10 milliards

Le gouvernement n’avait de toutes manières pas pris les sénateurs dans le sens du poil. Il avait en effet demandé un vote bloqué sur le seul volet des dépenses, ce qui a pour effet de ne pas avoir à voter sur les amendements apportés au texte. Des amendements qui allaient « revoir à la hausse de 10 milliards le déficit budgétaire », a déclaré Bernard Cazeneuve, ministre du Budget.

Et il n’est pas question pour le gouvernement de dépenser plus alors que son bas de laine est déjà plein de trous.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis