Les soldes ne sont plus aussi alléchantes pour les consommateurs

Par Anais Berton Publié le 4 août 2017 à 19h48
Magasin Vetements Commerce Soldes
17 %Les achats en période de soldes ont constitué seulement 17 % du chiffre d'affaires annuel en 2015.

La revente à perte normalement interdite est autorisée pendant des périodes, dites, de soldes. C'est l'occasion pour les consommateurs de faire de bonnes affaires. Autrefois considérées comme des événements à ne pas manquer, les soldes se sont banalisées. Les promotions permanentes ont atténué l'attrait des périodes de soldes.

Les promotions toute l'année attirent davantage que les périodes de soldes

Les périodes de soldes ayant un caractère événementiel à l'époque sont aujourd'hui globalement banalisées au profit d'un attrait plus important pour les promotions tout au long de l'année dont les consommateurs peuvent bénéficier à la fois dans les boutiques physiques que sur internet, e-commerces et plateformes de ventes en ligne comme Amazon par exemple. Par conséquent on observe davantage d'achats hors périodes de soldes (23 % du marché en 2015) que pendant les soldes (17 % du marché en 2015). Les soldes influencent cependant toujours les consommateurs par le sentiment d'urgence que le consommateur ressent, comme la bonne affaire à ne pas manquer. Il est par conséquent davantage ouvert aux messages publicitaires et aux relances lors de paniers abandonnés par exemple lors d'achats en ligne, mais le comportement reste réfléchi et ne débouche pas nécessairement sur des paniers plus importants ou plus de ventes.

Les consommateurs boudent leurs enseignes favorites pour un discounter ou Internet

Autre élément important pour comprendre la baisse d'impact des soldes dans le comportement du consommateur : les prix bas, qu'Internet a particulièrement développé ces dernières années jusqu'à transformer boutiques physiques et boutiques en ligne en de féroces concurrents.

Les ventes en ligne n'ont de cesse de croître en France. En 2016, 58 % des Français effectuent régulièrement leurs achats sur Internet. Et lorsque l'on demande à ces e-consommateurs la première raison de ce choix de support pour réaliser leurs achats, 58 % (étude basée sur un échantillon de clients lors des soldes d'hiver 2016, baromètre FEVAD) nous répondent que c'est le prix qui les amène à privilégier l'achat en ligne plutôt que de se rendre dans leurs enseignes préférées. Le prix, suivi du gain de temps et du confort. En effet, il est plus aisé de comparer sur Internet les différents prix pratiqués par les enseignes concurrentes pour un même produit, et les e-commerçants ont souvent l'avantage de proposer les prix les plus bas n'ayant pas à entretenir de stock, de boutique physique etc. Avantages dans lesquels le consommateur s'y retrouve dans son porte-monnaie.

Après une prépa HEC en sciences économiques et une grande école ESC à la Rochelle, Anais Berton co-crée l'e-boutique Secretdedame.com, spécialisée dans la vente via Internet de tenues sexy sur mesure et personnalisables. L'e-commerce est spécialisé en vêtement et sous-vêtement femmes du XS au sur mesure qui s'adressent aux femmes glamours, pin'ups des années 50 et des années 2020. Étudiante actuellement en psychologie, elle écrit son blog « sexo » sur lequel chacun peut participer.

Aucun commentaire à «Les soldes ne sont plus aussi alléchantes pour les consommateurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis