Soldes d’hiver : pas de miracle de consommation à attendre

Par Olivier Sancerre Modifié le 29 décembre 2015 à 23h07
Shutterstock 261690791
21,1%21,1% des Français ont différé leurs achats dans l'attente des soldes.

Les commerçants ne doivent pas s’attendre à un rush des soldes pour la saison hivernale. Les consommateurs français en quête de bonnes affaires n’ont pas attendu le 6 janvier pour faire leurs emplettes à pas cher.

Cette année, la saison des soldes d’hiver débute le 6 janvier pour s’achever le 16 février. Six semaines durant lesquelles les commerçants ont tout loisir d’écouler leurs stocks à petit prix. Et du stock, il y en aura : la crainte des attentats cet automne ainsi que la météo très clémente n’a pas poussé les consommateurs dans les magasins.

Rattrapage

C’est pourquoi un mouvement de rattrapage pourrait avoir lieu en janvier. Malgré tout, un sondage Toluna pour LSA va refroidir les ardeurs des vendeurs : si 75,4% des Français prévoient faire les soldes cette saison, c’est 2,4 points de moins que l’an dernier. Surtout, le budget consacré à ces soldes est en net recul : à 215,50 euros, c’est 4,9% de moins par rapport à l’hiver 2015.

Concurrence

Les soldes traditionnels sont sous le coup d’une concurrence féroce : les ventes privées et les promotions sur internet, qui ont lieu toute l’année. L’attente des consommateurs est donc réduite, ce d’autant que certains commerçants n’ont pas attendu l’ouverture des soldes pour réduire leurs prix — y compris avant Noël…

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis