De la souveraineté

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 25 mai 2016 à 10h03
Souverainete France Europe Decision Pouvoir Dictature
0,27%La sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne entraînerait une perte de 0,27% du PIB pour la France.

Qu’est-ce que la souveraineté d’une nation ?

Pour qu’il y ait souveraineté, il faut qu’un État dispose de 4 pouvoirs, de 4 attributs principaux.

1/ Un État souverain doit pouvoir battre monnaie.

2/ Un État souverain doit être capable de faire les lois.

3/ Un État souverain doit être en mesure de rendre la justice.

4/ Un État souverain doit pouvoir décider de la paix ou de la guerre.

Or à moins que vous viviez chez les éléphants roses :

– l’Europe bat monnaie à notre place;

– l’Europe fait les lois à notre place, les députés français ayant pour rôle de « transposer » en droit français les décisions de la Commission européenne, comme le montre la loi El Khomri ;

– l’Europe est la plus haute juridiction qui a priorité sur les décisions de justice nationales et les arrêts de la Cours européenne de justice s’impose en droit à notre pays régulièrement condamné.

– enfin, si ce n’est pas l’Europe qui décide de nos guerres, c’est sans doute presque pire, puisque le centre de décision est plus à Washington qu’à Paris.

La France n’est plus un État souverain.

Voilà la terrible conclusion à laquelle, quelles que soient vos orientations politiques, vous ne pouvez qu’arriver de manière uniquement froide et lucide.

La France n’est plus un État souverain.

Nous sommes un vague protectorat américain et une province européenne.

Rien de plus. Rien de moins.

Or la crise politique qui secoue notre pays qui ne « va-pas-mieux » est liée intrinsèquement à cette absence de souveraineté.

Collectivement, nous ne sommes plus en mesure de nous choisir un destin et un avenir.

C’est l’une des conséquences les plus dramatiques de cette funeste Europe qui porte désormais en elle les plus grands malheurs des peuples.

Mais allons plus loin. Si nous ne décidons plus de rien, et que nous ne sommes plus souverains, alors que la souveraineté du peuple est la base même de notre constitution, cela veut dire que nous n’avons plus aucun pouvoir.

Logiquement encore, cela signifie que toutes les décisions prises par d’autres illégitimes s’imposent à nous. Cela porte un nom…

DICTATURE, fut-elle pour le moment relativement soft et sans camp.

Mais l’histoire vous apprendra qu’une dictature ne commence jamais par les camps, elle s’achève avec les camps. Les nazis ne commenceront pas par les camps, pas plus que Staline.

Je vous invite à voir cette vidéo très récente de Marie-France Garaud (tout en bas) à ce sujet. C’est simplement tellement vrai.

Vive la France.

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Article écrit par Charles Sannat pour son blog

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.