Automobile : La nouvelle Subaru WRX STI S 2014 débarque en France… sans malus écologique !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Speed Fans Publié le 26 avril 2014 à 3h54

Restylée à l'occasion du dernier salon de Detroit, la Subaru WRX STI S arrive chez nous. L'importateur nous fait une fleur en prenant à sa charge (aidé en cela par le réseau) le malus ce qui, compte-tenu de ses 242 g/km de CO2 représente un avantage de... 8 000 € ! Du coup, on peut s'offrir cette authentique voiture de sport dès 44 950 € tout compris, ce qui en fait une proposition unique sur le marché. En effet, quel autre modèle sur le marché peut se targuer de développer 300 ch tout en disposant d'une transmission intégrale à ce tarif-là ? Bon ok, il y a la Golf R, mais 55 STI S ont déjà été commandées en France depuis fin janvier.

Surtout que les modifications apportées à la WRX STI ne sont pas qu'esthétiques. Outre un tableau de bord remanié, elle se targue de suspensions revues : ressorts durcis de 22 % à l'avant (6 % à l'arrière), barres antiroulis épaissies ou encore attaches abaissées, le tout augmentant la résistance globale au roulis de 24 % et réduisant les mouvements latéraux de 14 % à l'avant (38 % à l'arrière). La direction devient plus directe (et conserve son assistance hydraulique, gage de meilleur rendu) alors que grâce à l'emploi d'un nouveau type d'acier, la caisse gagne en rigidité. Les roues ne sont pas en reste, avec des pneus développés spécifiquement pour la WRX STI, des Dunlop Sport Maxx RT en 245/40 R18, et des jantes plus légères de 1 kg mais aussi plus rigides de 15 %. En option, les jantes BBS s'allègent aussi de 1 kg sans gain de rigidité.

Sous le capot, on retrouve inchangé le 4-cylindres à plat turbocompressé de 2 457 cm3 produisant 300 ch à 6 000 tr/min (zone rouge à 6 700) pour un couple de 407 Nm au régime assez élevé de 4 000 tr/min. Il garantit une vitesse de pointe de 255 km/h et un 0 à 100 km/h en 5,2 sec, des valeurs identiques à celles de l'ancienne STI S. Normal vu que le poids s'établit toujours à 1 500 kg. Le pilote dispose de 3 modes de conduite, via le système SI Drive : 'I' pour intelligent, quand on veut rouler à l'économie, 'S' pour Sport, plus acéré et polyvalent et 'S#' pour Sport Sharp, si on veut mener la Subaru comme elle mérite. Et avec sa transmission intégrale symétrique ultra évoluée on a de quoi faire ! Pour rappel, elle comporte en effet deux différentiels à glissement limités (hélicoïdal à l'avant et Torsen à l'arrière) plus un troisième central et mécanique. Appelé DCCD, il dispose de son propre pilotage électronique à 4 modes, Auto (le plus polyvalent), Auto + (pour terrain glissant), Auto – (pour pilotage sur route sèche) et Manuel à 6 phases, pour le paramétrer à sa guise. Enfin, l'ESP, appelé ici VDC comporte trois programmes, Normal, Traction (il se voit moins présent) et Off. Avec l'empattement étiré de 25 mm, la stabilité devrait légèrement progresser, à l'instar de l'habitabilité.

Évidemment, privé de tout engagement en WRC, Subaru a perdu de sa notoriété, mais Fuji Heavy Industries, propriétaire de la marque, inscrit régulièrement la WRX STI aux 24 heures du Nürburgring, où elle fait des étincelles dans sa catégorie. Comme quoi, l'Impreza sait se montrer efficace sur route comme sur circuit.

Deux versions sont proposées, la STI S de base et la STI S Club, celle-ci ajoutant à la dotation de base notamment la sellerie cuir à réglages électriques, le toit ouvrant , la hifi Harman-Kardon et le GPS pour un supplément de 5 000 € (49 950 € au total). Attention, le cadeau fiscal durera jusqu'à la fin de l'année pas plus. Alors, si vous avez envie de faire baver les gendarmes qui doivent se 'contenter' de Mégane R.S....

Plus d'articles sur SpeedFans

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Speedfans.fr est le blog des vrais passionnés de l’automobile. Animé par les équipes du magazine EVO et Octane, le site se concentre sur les voitures-plaisir qu’il montre sans complaisance sous tous les angles : essais, actus, fun, vidéos

Laisser un commentaire

* Champs requis