Grande-Bretagne : 1 000 suicides imputables à la crise

Par Tugdual de Dieuleveult Publié le 20 août 2012 à 12h44

Selon une étude scientifique publiée mercredi 15 août dans le British Medical Journal, un millier de suicides seraient imputable à la crise. "C'est un triste rappel, après l'euphorie des Jeux olympiques, des défis auxquels nous sommes confrontés et de ceux qui nous attendent", a declaré David Stuckler, sociologue à l'université de Cambridge, qui a co-dirigé l'étude.

Cette dernière révèle qu'entre 2008 et 2010, il y a eu 846 suicides de plus parmi les hommes et 155 de plus parmi les femmes en Grande-Bretagne par rapport à ce qui était prévu si les tendances précédentes s'étaient maintenues. Entre 2000 et 2010, chaque hausse annuelle de 10 % du nombre de chômeurs est à rapprocher d'une augmentation de 1,4 % du nombre de suicides chez les hommes, selon l'étude.

Une étude publiée en juillet, et également menée par le sociologue David Stuckler, révélait qu'à travers l'Europe, le taux de suicide avait nettement augmenté entre 2007 et 2009 alors que la crise financière entraînait une augmentation du chômage et une réduction des revenus, explique l'agence Reuters.

Bref, la crise ca déprime, et ça ce n'est bon pour personne.

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Aucun commentaire à «Grande-Bretagne : 1 000 suicides imputables à la crise»

Laisser un commentaire

* Champs requis