Supermarchés intelligents : comment la technologie transforme le secteur de la grande distribution ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Samuel Mueller Publié le
Gachis Alimentaire Supermarche Surplus Don Association Solidarite

Les deux dernières années n’ont pas épargné le secteur de la grande distribution, nous avons pu observer plusieurs pénuries et les habitudes de consommation de la population ont évolué. Face aux défis permanents liés à l’approvisionnement de la nourriture, mais aussi face à la croissance importante des achats en ligne et livraisons à domicile, il est devenu de plus en plus difficile pour les enseignes d’attirer et de fidéliser leur clientèle.

Les enseignes doivent assurer la qualité, le prix et la facilité d’achat pour leurs clients, dans une période où capter leur temps et attention est devenu un véritable enjeu. Pour rester compétitifs dans ce nouveau paysage concurrentiel, les supermarchés traditionnels et épiceries doivent réagir, notamment en intensifiant leurs investissements technologiques pour accentuer l’expérienciel en magasin.

Plus que jamais, les clients sont à la recherche d’une expérience fluide en magasin. Les commerçants se rendent compte que pour répondre aux défis de l’omnicanalité, il est crucial de tirer parti des appareils mobiles, déjà entre les mains des consommateurs. Pour ce faire, les professionnels du commerce doivent centrer leurs efforts sur la technologie mobile et réussir à l’intégrer parfaitement à l’expérience globale du client.

Nous parlons beaucoup de l’amélioration des paiements, mais la technologie en magasin ne doit pas se contenter d’accélérer les paiements. Elle doit également permettre de garantir des expériences d’achat innovantes et optimales, tout en offrant aux clients une expérience unique qui favorise la fidélisation.

De nouveaux concepts pour le commerce de détail

L’une des dernières innovations dans ce secteur est le concept du magasin sans caisse : à l’international Sainsburys et Aldi ont récemment proposé ce système à leurs consommateurs. Ce genre de concept répond aux attentes de fluidité et de rapidité des consommateurs. Cependant, ce concept innovant nécessite des réaménagements coûteux et ne fonctionne que pour une gamme de produit limitée et dans des circonstances prédéfinies. Alors, comment repenser ce modèle pour l’adapter de façon optimale au plus grand nombre de supermarchés ?

Les technologies de pointe actuelles des smartphones, telles que la réalité augmentée (RA), la 5G ou encore les caméras haute résolution, permettent aux commerçants de toute taille d’offrir des expériences en magasin uniques et personnalisées. En permettant aux clients d’être plus autonomes, ces technologies permettent d’offrir une expérience de vente plus attrayante et de limiter les points de friction en caisse. Les collaborateurs passent moins de temps en caisse, pouvant ainsi se concentrer sur la relation client et l’échange humain.

La pandémie a normalisé l’utilisation du numérique, via les paiements sans contact par exemple. Les smartphones sont devenus un outil du quotidien et il n’est de fait pas nécessaire, pour les clients comme pour les collaborateurs, de dispenser d’une quelconque formation pour l’adopter.

Par exemple, la réalité augmentée (RA), déjà intégrée aux smartphones depuis plus de 10 ans, facilite les possibilités pour les plus petites enseignes, telles que les épiceries, de rendre l’expérience en magasin plus attrayante. Grâce aux applications de RA, les clients peuvent bénéficier d’une expérience d’achat optimisée, en accédant aux dernières informations sur les produits, à des promotions personnalisées ou encore à des conseils nutritionnels en regardant simplement les produits en rayon à travers leur smartphone.

L’utilisation de telles technologies permet d’établir des relations solides et pérennes avec les clients, et permet aux marchands de bénéficier également d’avantages opérationnels, tels que la réduction de la charge administrative des points de vente, le respect des exigences réglementaires ou encore la collecte de données intéressantes d’utilisation des clients. Ces données peuvent par la suite être utilisées pour garantir une bonne gestion des stocks, s’adapter en temps réel aux tendances et démontrer le retour sur investissement des offres.

Une capture intelligente de donnée pour préparer l’avenir du commerce de détail

Au cours des prochains mois, nous assisterons à une fusion des environnements physiques et en ligne. La technologie sans contact continuera d’être intégrée dans les magasins pour accélérer les paiements et le passage en caisse, mais les commerçants devront en parallèle améliorer leurs applications et technologies pour offrir aux consommateurs la possibilité d’obtenir davantage d’informations sur les produits. Ajouter une réelle expérience numérique, par le biais d’une application de vente personnalisée, favorisera l’intérêt et la fidélisation des clients, qui sont à présent habitués à pouvoir bénéficier d’informations complètes sur les produits lorsqu’ils achètent en ligne (prix, critiques, compositions, etc.).

L’intégration de la technologie mobile dans les flux de travail est un réel atout stratégique pour les commerçants. La capture intelligente de données permet aux collaborateurs de simplifier et d’accélérer les tâches manuelles quotidiennes telles que la livraison des stocks, la préparation des commandes en ligne et le réapprovisionnement des rayons.

Tous les commerçants alimentaires, y compris les petites enseignes indépendantes, peuvent réfléchir à s’engager dans une transition vers une vente au détail sans friction grâce à des capacités de capture de données intelligentes. La capture intelligente des données, qui intègre la réalité augmentée et d'autres technologies innovantes, peut fournir une offre omnicanale complète, pratique et transparente, sans qu'il soit nécessaire de réaménager le magasin, et d’investir du temps et de l’argent.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

PDG de Scandit

Laisser un commentaire

* Champs requis