Le plan de restructuration de PSA Peugeot-Citroën suspendu par la justice

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Valérie Pujol-Mazzini Modifié le 29 janvier 2013 à 13h03
Le plan de restructuration prévu par PSA, qui concerne la suppression de 8000 postes, a été suspendu ce mardi par la cour d’appel de Paris. C’est ce que demandait le syndicat CGT de Faurecia, filiale à 57 % du groupe PSA, qui avait saisi la justice au motif que la restructuration de sa maison mère aurait aussi un impact sur sa propre activité. Celui-ci affirmait que la direction n’avait pas rempli ses obligations d’information auprès de la représentation du personnel, et du comité d’entreprise européen entre autres.

"La cour (...) ordonne la suspension de la restructuration en cours jusqu'à la mise en oeuvre de procédures régulières d'information-consultation du Comité central d'entreprise de FII (Faurecia Intérieur Industrie) et des Comités d'établissement d'Auchel et de Méru" apprend-on dans l’arrêt rendu lundi soir.

Les marchés ont réagi à cette annonce, faisant baisser le cours de l’action PSA de 2,2 % dans la matinée.

Cependant, un porte-parole du groupe a annoncé que le projet de plan de restructuration n’était pas abandonné, et toujours en négociation avec les syndicats.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Valérie Pujol-Mazzini, jeune étudiante polyglotte de 17 ans, est apprenti journaliste chez Economiematin.fr depuis l'obtention de son baccalauréat. Elle gère la rubrique "Les Experts" et écrit des articles de temps à autre.

Laisser un commentaire

* Champs requis