La taxe foncière pèse de plus en plus lourd dans le budget des propriétaires

Par Anton Kunin Modifié le 14 octobre 2022 à 9h13
Taxe Fonciere Hausse 2021 Etude
24,9%Entre 2011 et 2021, les montants de taxe foncière payés par les propriétaires ont en moyenne augmenté de 24,9%.

Alors que l’Indice de Référence des Loyers reste plafonné et que les propriétaires font face aux travaux obligatoires de rénovation énergétique, les taux de la taxe foncière ont encore augmenté en 2021, constate l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI) dans la dernière édition annuelle de son Observatoire National des Taxes Foncières.

La taxe foncière augmente plus vite que les loyers et l’inflation

La taxe foncière augmente d’année en année. Et elle augmente plus vite que l’inflation ou l’Indice des loyers. Entre 2016 et 2021, la hausse a été de 9,4% en moyenne, alors même que l’inflation cumulée sur cette période a été de 6,9% et que les loyers n’ont augmenté que de 3%. Le constat est le même sur dix ans : entre 2011 et 2021, la taxe foncière a augmenté de 24,9%, alors même que l’inflation cumulée a été de 10,4% et que les loyers n’ont augmenté que de 7,5%, a calculé l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers (UNPI) dans la dernière édition annuelle de son Observatoire National des Taxes Foncières.

Et même sur un an, la hausse peut être impressionnante. Dans les 200 villes les plus peuplées de France, en 2022, la hausse a été de 4,7% en moyenne. Dans certaines communes, elle a été carrément vertigineuse, comme à Poissy (+24%), Mantes-la-Jolie (+22%), Bagnolet (+19%), Martigues (+19%) et Marseille (+16%).

La taxe foncière peut peser très lourd dans certaines communes

Et la taxe foncière pèse lourd dans le budget des propriétaires : elle représente en moyenne 39,43% de la base d’imposition (soit 50% de la valeur locative annuelle), en d’autres mots, en théorie, 19,72% du loyer annuel, soit 2,4 loyers mensuels. Dans cette moyenne, il y a bien sûr des extrêmes, comme 97,62% à Saint-Nazaire-d’Aude et 8,62% à Châtenay-en-France (Val-d'Oise), a relevé l’UNPI.

Pourquoi les taux de la taxe foncière augmentent-ils ? Pour calculer le montant de la taxe de chaque propriétaire, le fisc se base sur la valeur locative (base d’imposition), censée représenter 50% du loyer annuel potentiel (montant brut). Au montant brut, l’État ajoute 3% de « frais de gestion ». (Et il faut savoir que les valeurs locatives cadastrales ont augmenté de 3,4% en 2022, soit la plus forte revalorisation depuis 1989, et de 12,2% en dix ans.) S’y ajoute un taux appliqué par la commune. (Et ces derniers ont bondi : +1,3% en 2022 et +11,3% en dix ans.)

« Alors que les propriétaires subissent déjà l’inflation (+5,8% en août 2022), que les revenus perçus n’augmentent pas et que la croissance prévue en 2023 n’est que de 1% selon Bercy, […] les propriétaires se retrouvent pris en étau et dans des situations parfois insoutenables », déplore l’UNPI.